A La Nouvelle-Orléans, Emmanuel Macron encourage la francophonie et la transition écologique – Le Monde

Emmanuel Macron au côté de la maire de la Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, dans le French Quarter, quartier historique de la ville de Louisiane, le 2 décembre 2022.

Emmanuel Macron est arrivé, vendredi 2 décembre, à La Nouvelle-Orléans, où il conclut sa visite d’Etat aux Etats-Unis. Au lendemain d’une réception fastueuse à la Maison Blanche qui a scellé « l’amitié » du président français avec son homologue américain, le chef de l’Etat est venu faire la promotion de la francophonie dans cette ville de Louisiane emblématique des liens franco-américains. Jadis française, « New Orleans » située dans le sud-est des Etats-Unis fut vendue par Napoléon Bonaparte à la jeune Amérique en 1803.

Il s’est aussi entretenu avec le patron de Twitter, Elon Musk, notamment au sujet de la modération sur le réseau social racheté il y a peu par le milliardaire.

Après un accueil au son du jazz sur le tarmac de l’aéroport, le président français s’est accordé, avec son épouse Brigitte Macron, un bain de foule dans le French Quarter, le centre-ville historique très animé, où ont fusé des « Bienvenue Monsieur », en français dans le texte.

Lors d’un point presse improvisé, Emmanuel Macron a salué « une terre de créolisation » « où le français est aimé, est attendu ». Sa promotion était d’ailleurs l’un des buts de la visite du chef de l’Etat qui a annoncé, depuis le musée d’art de la Nouvelle-Orléans le plan « French For All ». Le programme vise à « élargir et développer » l’enseignement de la langue française aux Etats-Unis, « de la maternelle à l’enseignement supérieur », afin de rendre sa pratique moins « élitiste ». Le Français doit devenir « une langue d’opportunités culturelles, économiques », a encore souligné le président de la République.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Joe Biden, amical, mais sans concession face à Emmanuel Macron

Une « discussion franche » avec Elon Musk

Avant cette prise de parole, et en toute discrétion, Emmanuel Macron a rencontré Elon Musk avec lequel il a affirmé sur Twitter avoir eu une « discussion claire et franche ». Il a insisté pour que le réseau social, qui appartient désormais au milliardaire américain, fasse des « efforts » en matière de transparence et de modération des contenus.

« Conditions d’utilisation transparentes, renforcement significatif de la modération des contenus et protection de la liberté d’expression : Twitter doit faire l’effort de se conformer à la réglementation européenne », a insisté le président français, qui n’a pas répondu aux questions de la presse sur cette rencontre surprise.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Modération sur Twitter : le double discours et les incohérences d’Elon Musk

Dans une série de tweets, le président français a également dit avoir évoqué avec le fondateur de Tesla de « futurs projets industriels verts, comme la production de véhicules électriques et de batteries », sans plus de précisions. Elon Musk s’est dit en réponse « impatient » au sujet de « projets enthousiasmants en France », sans les détailler davantage.

Le président français s’était auparavant entretenu avec le gouverneur de Louisiane, John Bel Edwards, pour évoquer notamment la question du changement climatique et, selon l’Elysée, « le renforcement des relations [avec la Louisiane] dans le domaine énergétique » – cet Etat est un important exportateur de gaz naturel liquéfié.

« Résilience » après l’ouragan Katrina

Accompagné du réalisateur de cinéma Claude Lelouch et du danseur et chorégraphe Benjamin Millepied, Emmanuel Macron rencontrera aussi à La Nouvelle-Orléans des acteurs de la vie culturelle dans cette ville, berceau du jazz.

« Nous avons une histoire à La Nouvelle-Orléans et des choses importantes à dire sur place qui concernent à la fois notre histoire et ce que nous voulons faire pour la suite », a souligné l’Elysée. Le chef de l’Etat va donc « célébrer un patrimoine franco-américain », mais aussi « rendre hommage à la résilience d’une grande ville américaine » endeuillée par l’ouragan Katrina qui a fait plus de 1 800 morts et des milliards de dollars de dégâts en 2005.

Lire le tchat : Emmanuel Macron aux Etats-Unis : « L’enjeu est sans doute moins important pour les Etats-Unis que pour la France et l’Europe »

La veille, lors d’une visite débordante d’affection diplomatique, Emmanuel Macron et Joe Biden ont affiché leur unité sur l’Ukraine, manifestant leur volonté de chercher ensemble une issue à la guerre. Ils ont aussi adouci leurs positions sur les différends économiques qui avaient scandé la préparation de leur tête-à-tête dans le bureau Ovale, notamment le plan gouvernemental Inflation Reduction Act, accusé en Europe de privilégier les entreprises américaines au mépris de la libre concurrence.

En Louisiane, le chef de l’Etat français a espéré que la question des « exemptions » réclamées aux Etats-Unis pour les industries européennes soit « réglée » d’ici au premier semestre 2023.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Washington, Emmanuel Macron lance l’offensive au nom de l’Europe

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *