Véran se défend après le couac sur l’état d’urgence sanitaire – Le HuffPost

Spread the love
ÉTAT D’URGENCE – La loi d’état d’urgence sanitaire n’a pas été promulguée à temps pour le déconfinement ce lundi 11 mai et l’exécutif fait dès lors appel “au sens de la responsabilité des Français” pour respecter certaines de ses dispositions, ont annoncé l’Élysée et Matignon dans un communiqué commun.

Selon ce communiqué diffusé dans la nuit, le conseil constitutionnel, saisi par Emmanuel Macron notamment, ne rendra finalement son avis que ce lundi sur cette loi d’urgence adoptée samedi par le Parlement. Ce qui repousse à ce lundi soir, sous réserve de cet aval, l’entrée en vigueur de deux dispositions phare: la limitation des déplacements à 100 km et l’attestation obligatoire dans les transports en commun.

En attendant, il est donc “fait appel au sens de la responsabilité des Français” pour que ces dispositions “soient respectées”, explique le communiqué, ajoutant qu’il était “en tout état de cause prévu qu’elles devaient faire l’objet d’une période de tolérance”.

Sur BFMTV ce lundi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a été interrogé sur le sujet par Jean-Jacques Bourdin.

“Non, ce n’est pas un raté de taille”, s’est-il défendu.

“Ça a été surtout une énorme aventure parlementaire que de pouvoir faire passer un texte comme celui-ci en une semaine au parlement. On a bossé toute la semaine, les deux assemblées se sont réunies plusieurs fois, elles ont terminé leur travail dans l’après-midi de samedi, et le conseil constitutionnel n’a pas pu statuer (…) hier. C’est pourquoi le Premier ministre a pris un décret qui instaure la quasi totalité des mesures pour protéger les Français dans le cadre de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire”, a continué Olivier Véran.

“Le décret qui a été pris cette nuit est un décret pour un ou deux jours (…) mais si nous prenons aujourd’hui un autre décret en lieu et place, nous le ferons avec beaucoup de plaisir parce que nous avons hâte de pouvoir transformer cette belle loi qui a été adoptée par le parlement à une large majorité”, a conclu le ministre.

À voir également sur Le HuffPostÀ Menetou-Salon, on a suivi le casse-tête du déconfinement dans une commune rurale

Leave a Reply