Variant Delta : ce que préconise le Conseil scientifique contre la reprise de l’épidémie – Les Échos

Spread the love

Publié le 9 juil. 2021 à 11:47Mis à jour le 9 juil. 2021 à 12:12

A-t-on une fois de plus crié victoire trop tôt ? Le 2 juin, lors de la réouverture des bars et des terrasses, Emmanuel Macron, optimiste, avait salué le « retour des jours heureux ». Un peu plus d’un mois plus tard, la France, tout comme ses voisins européens, voit à nouveau sa situation épidémique se dégrader, cette fois-ci à cause du variant Delta, qui menace le pays d’une quatrième vague dès la fin de l’été.

Dans un avis rendu public ce vendredi, le Conseil scientifique évoque une « inquiétude grandissante » à propos du variant Delta. Et rappelle l’importance de la vaccination, qui ralentit ces dernières semaines .

Covid-19 : les chiffres clefs de l’épidémie en France

Une seule solution : la vaccination

L’avis du Conseil, intitulé « Réagir maintenant pour limiter une nouvelle vague associée au variant Delta », indique qu’une nouvelle vague due à ce variant doit être « collectivement anticipée » et peut être contrée par « le niveau élevé de la vaccination, qui reste encore insuffisant au sein de la population ». « Des mesures maintenant peuvent limiter cette nouvelle vague et ses effets », estiment les scientifiques.

Le Conseil s’inquiète de voir le niveau de vaccination ralentir ces dernières semaines. « Le niveau de vaccination actuel est une réussite, mais il demeure insuffisant compte tenu du niveau de transmissibilité élevé du variant Delta ». « Vacciner les personnes non encore vaccinées reste l’élément clé de la réponse à la pandémie », insiste le rapport.

Mercredi, à l’issue d’un Conseil de défense sanitaire, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, avait déjà évoqué les mauvais chiffres de l’épidémie . Rappelant que la vaccination était « la carte maîtresse » pour éviter de nouvelles restrictions.

Vers la vaccination obligatoire des soignants ?

Le Conseil scientifique se dit également favorable à la recommandation du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale d’aller vers « une obligation vaccinale des soignants », une mesure qui fait débat au sein du corps médical et en dehors.

« Seuls 40 % du personnel des Ehpad , public ou privé, seraient vaccinés. Il est nécessaire de rappeler que le choix d’un métier de santé s’accompagne d’une responsabilité professionnelle vis-à-vis des personnes/patients que l’on accompagne », souligne le rapport.

Invité de la matinale de France Inter ce vendredi, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que la vaccination obligatoire des soignants était toujours à l’étude. Des réunions avec les syndicats et les ordres médicaux sont prévues dans les prochains jours pour tenter d’atteindre un consensus.

Un « relâchement » des gestes barrières

« Le nombre de nouveaux cas était de 3.033 le vendredi 2 juillet, contre 2.132 le 25 juin, soit une hausse de 42 % en une semaine », précise le rapport du Conseil scientifique. Déplorant : « On doit malheureusement constater un relâchement massif des gestes barrières depuis deux semaines, ceci va accélérer la diffusion du virus. »

Dans le rapport, les scientifiques s’alarment de l’imminence d’une nouvelle vague épidémique. « Les premières modélisations suggèrent qu’une quatrième vague liée au variant Delta pourrait survenir rapidement, avec un retentissement sur le système de soins, et ce, malgré un niveau élevé de vaccination, quoiqu’insuffisant, avec des vaccins qui gardent une bonne efficacité vaccinale après deux doses vis-à-vis de ce variant. »

Leave a Reply