Roxanne Varza : « chez Station F, nous sommes définitivement optimistes »

Spread the love

Le célèbre campus de startups parisien, rayonnant dans le monde entier par sa taille et sa dynamique, termine 2020 avec brio et quelques leçons tirées. Sur son blog, Station F a donné la voix à sa dirigeante, Roxanne Varza, pour un tour d’horizon des chapitres traversés durant l’année.

Et quelle année. « Je ne mentirai pas, ça n’a pas été facile. Tout comme de nombreuses autres entreprises, nous avons dû adapter notre mode de fonctionnement aux annonces du gouvernement (ou à leur absence) », écrivait, pour commencer, la directrice qui en tirait tout de même bon nombre d’opportunités en période de crise et de changements.

Un campus devenu désert, puis digital

Sans rentrer dans les chiffres et les détails de chaque programme d’accélération et des startups, Roxanne Varza évoquait les deux principales difficultés de Station F cette année, en temps de COVID-19. En mars : la fermeture des portes du campus pour la première fois de son histoire, puis le retour très incertain au mois de mai, confrontant les nouvelles habitudes prises avec l’organisation initiale du campus.

Station F avait « commencé » l’année par une large étude sur la santé des startups durant les premières semaines de confinement. Au début du mois de juin, un premier bilan avait été publié et avait agi comme thermomètre de l’économie des jeunes startups françaises. Optimiste comparé à nos pays voisins, le rapport offrait une vision importante sur les secteurs et les types de startups les plus en difficultés, leur niveau d’avancée dans leur démarrage, ainsi que des changements de stratégie mis en place.

Le deuxième fait marquant pour Roxanne Varza se présentait le 18 novembre, avec la seconde édition du Future 40. Un événement pour Station F et sur le paysage entrepreneurial français, avec la révélation des 40 jeunes pousses les plus prometteuses du campus. À peine lancé, l’événement devait déjà revoir la totalité de son organisation pour finir au format numérique. La directrice rappelait ainsi que le défi avait été entièrement réussi, avec trois fois plus d’investisseurs présents et « à l’écoute », et des financements à la clé.

Enfin, la crise sanitaire offrait des opportunités à Station F d’accueillir un nouveau programme d’accélération pour le vaccin. AstraZeneca et le campus ont lancé « Inno’Vaccins », et pouvaient se féliciter d’inviter la recherche médicale à Paris avec sa communauté d’entrepreneurs pleins de bonnes idées. Une contribution de taille, une pierre à l’édifice pour un défi mondial urgent.

Station F et 2021

2021 est tout près. Dans une semaine seulement, une nouvelle année et de nouveaux objectifs se présenteront à Station F, sa directrice, ainsi qu’à l’ensemble de la communauté de l’incubateur de la Halle Freyssinet. Sous quel signe ? Celui des craintes, bien sûr, « mais nous, chez Station F, sommes définitivement optimistes et enthousiastes. Nous savons que les industries les plus touchées seront également celles qui présenteront certaines des innovations les plus prometteuses », écrivait Roxanne Varza.

Station F bilan 2020

Le « bêta bar », à l’entrée de l’incubateur © Station F

Les leçons continueront d’être tirées, et un possible retour à la normale sera entraîné par les bons côtés du travail à distance, des nouveaux outils,  et des nouveaux défis pour lesquels l’économie compte sur l’entrepreneuriat. « Jusqu’à présent, l’expérience Station F consistait en grande partie à être physiquement présent sur le campus » se rappelait-elle en cette année traversée, intégrant dans son billet une capture d’écran d’une visio-conférence sur Zoom avec ses collaborateurs.

La promesse d’un lendemain fait de rencontres et d’interactions « en vrai » ? Cela passera avant tout par le bêta bar. À l’entrée de la Halle, à l’attention des visiteurs, une véritable vitrine des dernières créations des jeunes pousses sera de nouveau lancée. On s’y tutoiera. Et si « tu veux t’y présenter ? Aucune réservation n’est nécessaire, il suffit de te présenter 🙂 ».

Leave a Reply