Près de 9 000 nouveaux cas détectés en 24 heures, le taux de positivité des tests toujours en hausse – Le Monde

Spread the love
Le taux de positivité continue d’augmenter : il a atteint 4,5 %, d’après la direction générale de la santé, alors qu’il s’établissait à 4,3 % mercredi et 4,4 % jeudi.

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 détectés en vingt-quatre heures en France est de près de 9 000, bilan le plus haut depuis le début de l’épidémie et le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon des données publiées vendredi 4 septembre par la direction générale de la santé (DGS). Si ce chiffre est en nette hausse ces derniers jours, la comparaison avec le début de l’épidémie est cependant à nuancer, le nombre de tests réalisés dans le pays étant aujourd’hui bien supérieur à celui du printemps.

  • 53 nouveaux clusters, légère hausse des hospitalisations

Ce sont 8 975 cas qui ont été confirmés, un indicateur en nette hausse par rapport aux deux jours précédents, où l’on dénombrait un peu plus de 7 000 nouveaux cas en vingt-quatre heures. De plus, 53 nouveaux clusters ont été détectés, avec un total de 1 640 depuis le début de l’épidémie, dont 1 009 ont été clôturés à ce jour.

Les tests continuent parallèlement leur progression : 1 029 275 tests ont été effectués ces sept derniers jours, et près de 9 millions l’ont été depuis le début de l’épidémie. Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives divisé par le nombre de personnes testées, sur les sept derniers jours consolidés) continue parallèlement d’augmenter : il a atteint 4,5 %, d’après la DGS, alors qu’il s’établissait à 4,3 % mercredi et 4,4 % jeudi.

En outre, on dénombre 473 patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation (dont 46 ont été admis au cours des dernières vingt-quatre heures), soit 9 de plus que la veille. Les régions Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur regroupent toujours 67 % des malades en réanimation. En outre-mer, on compte 166 hospitalisations, dont 41 en service de réanimation.

Lire aussi Vaccin russe contre le Covid-19 : une première publication confirme des résultats préliminaires encourageants
  • Baisse du bilan total des décès

Le bilan total des décès est en revanche en baisse, en raison de corrections de données portant sur les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) : 30 686 personnes sont mortes en France depuis le début de l’épidémie, soit 20 de moins que le bilan total communiqué jeudi.

Cela inclut 20 210 décès dans les hôpitaux au sein des établissements hospitaliers (soit 18 décès supplémentaires en vingt-quatre heures) et 10 476 dans les Ehpad et autres établissements sociaux et médico-sociaux (soit 38 de moins que le précédent décompte, qui datait du 31 août).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les liens entre générations à l’épreuve du Covid-19
  • L’OMS ne voit pas de vaccination généralisée avant mi-2021

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, vendredi, ne pas s’attendre à une vaccination généralisée contre le Covid-19 avant mi-2021, tandis que des chercheurs russes ont publié des résultats encourageants pour leur candidat-vaccin. « Comme vous le savez, un nombre considérable de candidats sont maintenant entrés dans la phase 3 des essais. Nous en connaissons au moins 6 à 9 qui ont déjà parcouru un long chemin en termes de recherche », a déclaré une porte-parole de l’OMS, Margaret Harris, lors d’un point presse à Genève.

« Mais en termes de calendrier réaliste, nous ne nous attendons vraiment pas à voir une vaccination généralisée avant le milieu de l’année prochaine », a-t-elle ajouté, alors que les préparatifs pour la distribution d’un vaccin s’accélèrent notamment aux Etats-Unis. La porte-parole a expliqué que la phrase 3 des essais cliniques – c’est-à-dire l’étape de tests massifs sur des volontaires – prenait du temps car les scientifiques doivent vérifier si le vaccin est efficace et sûr.

Mais en Russie, près d’un mois après une annonce en grande pompe des autorités, les chercheurs ont publié une première étude qui montre que leur candidat-vaccin contre le nouveau coronavirus, Spoutnik V, donne des résultats préliminaires encourageants. Ces résultats ne prouvent pas encore que le vaccin protège efficacement contre une infection par le nouveau coronavirus, ce que devront montrer des études de plus grande ampleur, soulignent toutefois des experts.

Lire aussi Vaccin russe contre le Covid-19 : une première publication confirme des résultats préliminaires encourageants
  • L’Italie propose son aide à la France

Face à la hausse des cas de SARS-CoV-2 en France, l’Italie s’est dit « prête à aider » son voisin. « Nous avons vécu une période terrible de la pandémie entre mars et avril, et à ce moment-là, dans le pire moment de la pandémie, la France n’a pas fermé ses frontières mais a aidé l’Italie avec des équipements sanitaires. Cela, nous ne l’oublions pas », a déclaré le chef de la diplomatie italienne, Luigi Di Maio.

Le milliardaire octogénaire et ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, positif au nouveau coronavirus, a quant à lui été hospitalisé jeudi soir après avoir développé des symptômes de la maladie, un nouveau « combat » pour le Cavaliere, qui a multiplié les ennuis de santé ces dernières années.

L’Italie a recensé, vendredi, 1 733 nouveaux cas de contamination au SARS-CoV-2 au cours des dernières vingt-quatre heures, d’après le bilan quotidien fourni par le ministère de la santé. Le nombre total des infections dans le pays s’élève ainsi à 274 644. Les autorités ont annoncé onze morts du Covid-19 ces dernières vingt-quatre heures contre dix la veille, soit un total de 35 518 décès depuis le début de l’épidémie en Italie.

Lire aussi Silvio Berlusconi testé positif au Covid-19 et hospitalisé « par précaution »

Le Monde avec AFP

Leave a Reply