Orange veut se débarrasser de son réseau rural de fibre optique

Spread the love
Orange veut se débarrasser de son réseau rural de fibre optique

L’opérateur historique est le dernier des quatre opérateurs télécom à détenir 100 % de ses réseaux de fibre optique. Les Echos affirment qu’Orange a décidé de vendre la moitié de ses réseaux rurauxn soit 4 millions de lignes qui pourraient être valorisées de 1,8 à 2 milliards d’euros.

Le quotidien économique mentionne que “le fonds d’infrastructures australien IFM et l’américain I Squared, ainsi que des institutionnels français – à l’instar de CNP, Crédit Agricole Assurances, la Caisse des Dépôts, EDF Invest – et étrangers – tels que le fonds souverain singapourien GIC et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ)” seraient intéressés par un tel investissment.

La vente de l’infrastructure par les opérateurs télécom leur permettent de gagner en trésorerie pour investir sur de nouveaux projets dans un secteur ou les marges sont faibles et les investissements massifs. Il leur faut déployer la fibre, la 4G et bientôt la 5G, et ce alors que les réseaux qu’ils opèrent leur impose des frais de maintenance conséquents.

publicité

Mouvement massif

Ce mouvement est généralisé chez les opérateurs telco français. Altice et Bouygues Télécom ont cédé de grandes parties de leur infrastructure à l’espagnol Cellnex ces derniers mois. Ils préfèrent désormais payer un droit de passage sur ces infrastructures plutôt que d’en être propriétaire.

Leave a Reply