Nice : Un concert de The Avener où étaient présentes des milliers de personnes suscite l’inquiétude – 20 Minutes

Spread the love
Un concert de The Avener a rassemblé plusieurs milliers de personnes samedi soir à Nice. — YANN COATSALIOU / AFP

« Inconscience », « irresponsable », « désespérant »… La colère gronde depuis la diffusion d’images sur les réseaux sociaux, du concert en plein air de The Avener à Nice samedi soir. Organisé depuis la tour Bellanda, l’événement a attiré plusieurs milliers de personnes sur la Promenade des Anglais, mais n’a pas brillé par son respect des gestes barrières, comme en témoigne une vidéo d’un correspondant d’Aujourd’hui en France – Le Parisien. Foule compacte, manque de distanciation sociale, absence de masques… Les images du concert suscitent de nombreuses interrogations, et inquiètent sur l’éventualité d’une  seconde vague.

En début d’après-midi ce dimanche, le maire LR de la ville, Christian Estrosi, a réagi sur Twitter et a annoncé imposer désormais le masque pour les grands événements que sa municipalité organise, et demande à l’Etat d’en faire de même. « Nous regrettons que ces consignes n’aient pas été suffisamment respectées et demandons à l’Etat de revoir le décret qui régit les grands événements afin d’imposer le port du masque, même à l’extérieur. A Nice, il sera désormais obligatoire pour tous nos événements », écrit-il.

Pas plus de 5.000 personnes

Contactée par BFMTV, la mairie de Nice expliquait ce matin avoir suivi la réglementation : « Nous avons respecté la limite des 5.000 [personnes] fixée par la préfecture via un système de comptage. Dans un espace délimité ou en temps normal nous mettons 36.000 personnes ». De même, la municipalité assurait avoir disposé « des panneaux et des messages audios [qui] rappelaient les gestes barrières à respecter en cas de non-distanciation ».

Même son de cloche du côté du préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzalez, comme le rapporte Nice-Matin. « Il n’y a pas de liberté sans responsabilité. On était dans un endroit à ciel ouvert, il y a bien plus de 5.000 personnes sur la Promenade et la Croisette tous les jours. (…) Il nous aurait fallu plusieurs milliers de policiers pour vérifier le port du masque obligatoire. Dissiper en temps réel un petit groupe ça peut être beaucoup plus dangereux que délivrer des messages sur le respect des gestes barrières », estimait-il.

32 partages

Leave a Reply