L’OL fait chuter le PSG et rejoint Lille en tête de la Ligue 1, Neymar blessé – L’Équipe.fr

Spread the love

Le match : 0-1

Leader de Ligue 1 avant ce week-end, le PSG est tombé à la troisième place ce dimanche après son revers au Parc des Princes contre l’OL (0-1), à l’issue d’un match dominé tactiquement par les Rhodaniens. Le cinquième succès de rang de Lyon en L1, quelques heures après la victoire de Lille contre Bordeaux (2-1), et au lendemain de celle de l’OM contre Monaco (2-1), a confirmé que le PSG n’était pas seul sur sa planète en Championnat cette saison. C’est surtout la manière dont les Parisiens ont déjoué qui interpelle, même si la fatigue accumulée lors des matches de Ligue des champions pèse forcément. La soirée parisienne a été totalement ratée, puisque le club parisien a aussi perdu Neymar, sorti en pleurs (voir ci-dessous).

La victoire lyonnaise est avant tout un succès tactique. Rudi Garcia a opté pour un 4-3-3 avec un plan aussi clair offensivement, où le but était de se projeter le plus rapidement possible, que défensivement, avec un pressing intense des trois attaquants pour gêner la première relance parisienne et un milieu chargé de fermer l’axe. Lyon a fait le choix de laisser les couloirs aux joueurs du PSG, organisés en 3-5-2, et cela a été payant.

Même si Florenzi a eu la liberté d’être menaçant (7e, 43e seule frappe cadrée parisienne de la rencontre), c’est bien l’OL qui a été le plus dangereux en première période. Après des incursions ou occasions d’Aouar (10e), de Toko Ekambi (21e) et de Kadewere (34e), ce dernier a ouvert le score sur une récupération haute lyonnaise. Toko Ekambi a lancé l’ancien Havrais en une touche sur une mauvaise relance de Kimpembe, et Kadewere a parfaitement ajusté Navas pour marquer son cinquième but en Ligue 1 (35e).

Alessandro Florenzi a réclamé « plus d’agressivité » à la pause, et le PSG a eu effectivement plus d’impact ensuite. Mais l’OL est resté bien en place pour réduire au minimum les espaces, même après le triple changement de Thomas Tuchel, avec les entrées Gueye, Herrera et surtout Mbappé (65e). Navas est resté vigilant sur une frappe lointaine de Paqueta (67e), et Paris n’a jamais emballé la rencontre. Le coach allemand est resté campé sur son plan initial, et celui-ci n’a pas payé. Guimaraes a même manqué le break devant Navas en fin de match (90e+1), juste avant l’égalisation ratée par Mbappé (90e+3).

7

Karl Toko-Ekambi est impliqué sur les 7 derniers buts inscrits par l’OL en Ligue 1 (3 réalisations, 4 passes décisives).

Le fait : la blessure de Neymar

Le cauchemar parisien a été total ce dimanche au Parc des Princes, puisque Paris a perdu son maître à jouer Neymar à la fin du temps additionnel. Le Brésilien s’est tordu de douleurs, avant de fondre en larmes, sur un tacle de Thiago Mendes. Sa cheville gauche a semble-t-il tourné sur cette action. Neymar a dû être évacué sur civière.

Le joueur : Thiago Mendes, génial puis fautif

Suspendu à Metz (3-1) dimanche dernier, Thiago Mendes a repris sa place devant la défense lyonnaise, et le Brésilien a réalisé une superbe performance, symbole de l’équilibre de l’entrejeu lyonnais. Il a parfaitement fermé l’axe par son impact et sa lecture du jeu (quatre interceptions), en plus de faire valoir son jeu long de qualité à maintes reprises. Il est celui qui a réussi le plus de passes dans le camp parisien, et avec la plus grande précision (88,5 % de réussite sur ses 26 transmissions).

L’engagement total de l’ancien Lillois aurait pu se résumer à son don de soi pour contrer une frappe de Di Maria (62e)… mais ce n’est pas cette image qui sera retenue. Mendes a en effet quitté la pelouse sur un carton rouge, après un tacle qui a blessé Neymar. Averti dans un premier temps, il a été exclu après usage du VAR.

Leave a Reply