I-Land sur Netflix : on regarde ou on zappe ?

Spread the love

Attention, l’article suivant contient des SPOILERS sur la mini-série The I-land diffusée sur Netflix. Vous lisez donc les paragraphes suivants à vos risques et périls. 

Autant vous le dire tout de suite, quand I-Land s’est peu à peu dévoilé, on était impatients.  La promesse de base ? Une série à la sauce Lost mais beaucoup plus moderne et actuel. Mais ne nous en cachons pas, le résultat n’est pas à la hauteur des attentes.

I-Land met trop vite pied à terre

On reprend donc le pitch. Un groupe d’inconnus amnésiques se retrouve sur une île déserte et doit trouver comment survivre. Dans un tel environnement, il faut bien sûr une certaine alchimie entre les personnages, tant pour l’histoire que pour notre intérêt.

Mais, Netflix tombe dans la caricature. Les personnages ne sont pas convaincants, on peine à se soucier pour ce qui pourrait leur arriver. Kate Bosworth a beau faire du mieux qu’elle peut, c’est trop juste. Même son personnage vire à l’excès de façon intempestive. On se prend à vouloir lui crier dessus, tant ses erreurs semblent évidentes.

Surtout, là où Lost laisse encore des indécis, I-Land gâche tout en révélant le fond de l’histoire, pourquoi ils sont sur cette île, à l’épisode… 3. Bien sûr, au vu du nom et du jeu de mot qu’il contient, on s’en doutait un peu. Mais les créateurs avaient tout de même les moyens de nous faire rêver, de nous faire douter. C’est raté dans les grandes largeurs.

Et pour ceux qui se poseraient la question, une saison 2 n’est pas au programme malgré la fin plutôt ouverte que nous offre le dernier épisode. Netflix l’a confirmé sur les réseaux sociaux, I-Land est une mini-série et cela s’arrêtera donc là. Même si on est un peu curieux, on ne peut pas vraiment dire qu’une saison 2 aurait été indispensable .

Leave a Reply