En visite aux Iles Marquises, Emmanuel Macron renommé “grand chef qui marche et qui ira loin” – BFMTV

Spread the love

Tradition oblige, le président de la République a été rebaptisé en marge d’une impressionnante cérémonie traditionnelle.

Emmanuel Macron a été reçu avec les honneurs. Premier président de la République à se rendre sur les Iles Marquises, le chef d’État a été renommé ce dimanche “grand chef qui marche et qui ira loin” en marge d’une impressionnante cérémonie traditionnelle réalisée en son honneur.

“Il convient que l’on vous donne un nom marquisien, Monsieur le président, nous vous nommons “Te Haka Iki Taaoa”, qui signifie: ‘le grand chef qui marche et qui ira loin'”, a lancé la maire d’Hiva Oa Joëlle Frébault, dans un discours empreint d’émotion.

Pour cette occasion historique, les Marquisiens ont ensuite offert un spectacle rare au chef de l’État avec une cérémonie traditionnelle de 600 danseurs et musiciens issus des six îles marquisiennes, vêtus de tenues végétales à base de auti, des feuilles effilées.

Soutien présidentiel

Au cours de cette visite, après avoir rendu hommage aux artistes Jacques Brel et Paul Gauguin enterrés ici, Emmanuel Macron a annoncé son soutien à la candidature des Marquises au patrimoine mondial de l’Unesco.

“Notre trésor, c’est cette nature et cette culture”, “alors je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer à l’Unesco les Marquises”, a-t-il annoncé.

Il appuie ainsi l’initiative des autorités locales qui se sont lancées depuis plusieurs années dans la longue procédure pour obtenir le label Unesco. Elles défendent la valeur universelle exceptionnelle du “Bien îles Marquises”, qui comprends neuf sites sur les principales îles de l’archipel, avec une inscription “mixte” combinant “nature et culture”.

Sur le plan de la nature, les Marquises présentent par exemple “une verticalité de falaises exceptionnelles”, notamment l’île de Ua Pou, avec ses pics et pitons, mais aussi de nombreuses espèces de poissons et dauphins. En matière culturelle, les îles présentent “une architecture monumentale cérémonielle et d’habitat sans précédent”, et comptent de nombreux “tiki” (statues) et “paepae”, hautes plateformes en pierre qui étaient les anciennes habitations des Marquisiens.

“Soyez fiers”

La cérémonie a été rythmée par le son puissant d’une vingtaine de pahu et faatete, les percussions polynésiennes. Les femmes ont fait évoluer leurs somptueux costumes à bases de plumes dans la gracieuse danse de l’oiseau.

“Soyez fiers d’être Marquisiens, d’être Polynésiens, d’être Français”, a lancé Emmanuel Macron en concluant, visiblement ému, le discours qu’il a prononcé debout sur une pirogue double traditionnelle en bois. “Vous m’avez offert dans une boîte faite de votre artisanat, les plumes de chacun des oiseaux de vos îles, et j’y ai enfermé une part de vos chants, de vos danses et de vos sourires, et je les emporte avec moi contre mon cœur”, a-t-il assuré aux habitants.

Accompagné du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, il avait auparavant débuté la journée par une cérémonie au monument aux morts de Papeete puis par une réunion avec le président de la Polynésie française, l’autonomiste Edouard Fritch, et les membres du gouvernement, consacrée notamment à la crise du Covid-19.

Leave a Reply