EN DIRECT – Plus de 30.000 malades du Covid-19 désormais hospitalisés en France – BFMTV

Spread the love

L’ensemble des services du CNED rétablis ce mardi soir

Le ministère de l’Éducation a fait savoir que “l’ensemble des services proposés par le CNED” étaient “rétablis”, ce mardi soir, vers 19h30. Une partie des plateformes numériques ont été victimes de problèmes techniques dans la journée de mardi, en ce premier jour de cours à distance pour les élèves français.

“Certaines lenteurs peuvent encore subsister sur certaines interventions, elles sont en cours de règlement”, est-il toutefois précisé. “Tout est mis en œuvre pour que les élèves puissent, dès demain (mercredi) matin, bénéficier de toutes les ressources du CNED”.

275.772 doses de vaccin administrées en 24 heures

275.772 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en 24 heures, a indiqué la Direction générale de la santé ce mardi en fin de journée.

Dans le détail, 175.180 premières doses et 100.592 secondes injections ont été administrées dans ce laps de temps.

Au total, depuis le début de la campagne de vaccination le 27 décembre dernier, 9.526.509 personnes ont reçu une première injection, et 3.242.743 personnes ont reçu les deux doses d’un vaccin.

409 morts liées au Covid-19 enregistrées à l’hôpital ces dernières 24 heures

409 nouveaux décès liés au Covid-19 ont été enregistrés à l’hôpital au cours des dernières 24 heures, selon les données de Santé Publique France.

D’après cette même source, 5626 patients sont actuellement en réanimation, et 632 nouvelles admissions ont eu lieu au cours des 24 heures écoulées.

30.639 personnes sont hospitalisées au total en raison du Covid-19, ce qui représente 2459 nouvelles admissions en 24 heures.

Castex salue la “mobilisation générale” qui a permis l’ouverture d’un vaccinodrome au Stade de France

En visite au Stade de France au premier jour de l’ouverture du centre de vaccination géant contre le Covid-19, Jean Castex a salué “la mobilisation générale qui a permis ici en Seine-Saint-Denis cette ouverture”.

Le Premier ministre a souligné un changement d’échelle, car “ce centre va vacciner environ 10.000 personnes par semaine”.

“C’est grâce à la vaccination que nous allons surmonter cette crise terrible”, a ajouté le chef du gouvernement. “Ce mois-ci est un mois très important puisque la vaccination s’accélère, nous allons recevoir plus de 12 millions de doses”, a-t-il ajouté.

“Il faut vacciner, vacciner, vacciner, et à côté il faut impérativement maintenir les gestes barrières, respecter les mesures de freinage que nous avons été conduits à prendre”, a également exhorté Jean Castex, estimant que “cette alliance entre les mesures de précaution et la vaccination” permettrait d’envisager la sortie de crise.

Le Premier ministre indique également que 10 millions de premières doses de vaccin devraient avoir été injectée “dès la fin de la présente semaine”.

Jean Castex visite le centre d’appel du vaccinodrome du Stade de France

Après son arrivée au Stade de France en compagnie d’Olivier Véran et Gérald Darmanin, le Premier ministre a visité le centre d’appel du vaccinodrome et a échangé avec une personne vaccinée.

Pour les besoin du centre d’appel, 100 étudiants ont notamment été recrutés pour des contrats courts de trois mois.

Castex, Véran et Darmanin sont arrivés au vaccinodrome du Stade de France

Le centre de vaccination géant du Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a ouvert ses portes ce mardi 6 avril.

Biden va annoncer que tous les adultes américains seront éligibles au vaccin d’ici le 19 avril

Le président américain Joe Biden va annoncer ce mardi que tous les adultes aux Etats-Unis seront éligibles au vaccin contre le Covid-19 d’ici le 19 avril, en avance d’une dizaine de jours sur l’objectif précédent, a indiqué un haut responsable gouvernemental.

Le démocrate fera cette annonce dans la journée de mardi, a précisé cette source qui a préféré rester anonyme. Joe Biden avance ainsi son objectif de rendre tous les adultes américains éligibles au vaccin, indifféremment de leur âge ou antécédents médicaux: le président avait d’abord parlé du 1er mai.

Messe sans gestes barrières à Paris: le parquet ouvre une enquête

Après la révélation par Le Parisien d’images d’une messe célébrée à Paris samedi, où l’on voit des fidèles ainsi que des hommes d’Église qui ne portent pas le masque ni observent le respect des gestes barrières, une enquête a été ouverte ce mardi du chef de “mise en danger de la vie d’autrui”, a indiqué le parquet de Paris à BFMTV.

L’EMA “n’a pas encore abouti à une conclusion” sur le vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré mardi qu’elle était toujours en train d’évaluer si le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus est lié à la formation de rares caillots sanguins, après qu’un haut responsable a affirmé dans la presse qu’il existait un lien.

Le comité de sécurité de l’agence basée à Amsterdam “n’a pas encore abouti à une conclusion et l’examen est actuellement en cours”, a déclaré l’EMA dans un communiqué à l’AFP, ajoutant qu’une décision à ce sujet devrait être annoncée mercredi ou jeudi.

Matignon invite les ministres à limiter leurs déplacements en raison de la crise sanitaire

Moins de déplacements sur le terrain pour les membres du gouvernement. “On n’a pas interdit les déplacements, mais la consigne a été passée”, a déclaré Matignon à BFMTV, confirmant une information de France Info. “On leur a demandé de ralentir le rythme et de se caler avec nous en amont”, précise-t-on de même source.

Les ministres concernés de près par la crise sanitaire liée au Covid-19, à l’instar du ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et du ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire sont toutefois exemptés de cette consigne et pourront toujours se déplacer.

École à distance: le ministère de l’Éducation promet un retour progressif à la normale “dans les heures qui viennent”

Des cyberattaques et une surcharge des serveurs: voilà l’équation à laquelle l’Éducation nationale dit devoir faire face ce mardi, premier jour de l’école à la maison pour des millions de Français, notamment sur la plateforme “Ma classe à la maison” du Cned.

“Cette simultanéité exceptionnelle des sollicitations cumulée aux actes de malveillance actuels peut expliquer certaines difficultés d’accès” aux plateformes numériques, indique le ministère dans un communiqué. “Les services travaillent à leur règlement le plus rapide possible.”

À cela s’ajoutent les difficultés d’accès aux environnements numériques de travail (ENT) dans certaines régions, liées aux “difficultés techniques” des pretstataires choisis.

“La fluidité de ces deux dispositifs va se rétablir progressivement dans les heures qui viennent”, promet le ministère.

École à distance: Blanquer évoque une “attaque informatique” contre “Ma classe à la maison”

Difficile de faire classe à la maison ce matin pour certains parents: de nombreux outils numériques mis en place par l’Éducation nationale étaient inaccessibles.

Le site “Ma classe à la maison” du Cned a ainsi été victime d'”attaques informatiques”, “apparemment venues de l’étranger” pour “en quelque sorte empêcher les serveurs de fonctionner”, a affirmé Jean-Michel Blanquer lors d’un déplacement. “Le travail technique est en train d’être fait pour rétablir cela. Fort heureusement, cela ne touche pas tout le monde partout.”

D’autres sites, des environnements numériques de travail (ENT) qui dépendent des collectivités locales, ont été difficiles d’accès. Outre l’Île-de-France, “il y a eu quelques problèmes dans une ou deux autres régions”, a expliqué le ministre de l’Éducation. Le problème vient là, selon lui, de l’opérateur privé utilisé, “qui a eu un incendie à Strasbourg il y a quelques temps et qui n’a donc pas faire face à l’afflux de connexions ce matin.”

Un responsable de l’Agence européenne des médicaments confirme un lien entre AstraZeneca et les rares thromboses observées

Un responsable de l’Agence européenne des médicaments confirme l’existence d’un “lien” entre le vaccin AstraZeneca et les rares cas de thrombose observés après son administration, dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée mardi.

“Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu’il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore (…) Pour résumer, dans les prochaines heures nous dirons qu’il y a un lien, mais nous devons encore comprendre comment cela se produit”, affirme Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l’Agence européenne des Médicaments (EMA).

Messe sans gestes barrières: Darmanin évoque un “grand esprit de responsabilité” des cultes

Gérald Darmanin vient de réagir à la messe qui s’est tenue ce samedi dans une église parisienne – sans masque ni respect des gestes barrières. “J’ai constaté que le diocèse de Paris avait condamné ceux qui organisaient des rassemblements cultuels hors du protocole”, a noté le ministre de l’Intérieur, avant de saluer “le grand esprit de responsabilité” des cultes durant le week-end de Pâques.

Pierre-Jean Chalençon dément avoir organisé des dîners clandestins

Mis en cause depuis la diffusion d’un reportage de M6, le collectionneur Pierre-Jean Chalençon dément sur BFMTV avoir organisé des dîners clandestins. “Je n’organise pas de dîners, pas de soirées”, “je ne reçois pas de ministres”, a-t-il affirmé, contredisant ses propos initiaux auprès de M6.

Les images diffusées par la chaîne correspondent à “une sorte de dîner zéro”, a-t-il assuré.. “C’était une soirée pour faire des photos, pour montrer aux entreprises le palais Vivienne”, bâtiment qu’il possède, a-t-il par ailleurs poursuivi. “Je trouve ça abracadabrantesque que ça devienne une affaire d’État.”

Week-end de Pâques: Darmanin annonce 103.000 contrôles et 10.500 verbalisations

Jusqu’à ce lundi soir, il existait une “tolérance” pour les déplacements en journée entre régions, mais pas pour le respect des autres mesures sanitaires. “Il y a eu 103.000 contrôles ce week-end pascal avec 10.500 verbalisations, essentiellement pour non respect du couvre-feu – c’était une consigne donnée aux policiers et aux gendarmes – et pour regroupements de plus de 6 personnes”, annonce Gérald Darmanin sur Europe 1.

Pécresse dit constater “de légers signes de ralentissement” de l’épidémie en Île-de-France

Valérie Pécresse estime que l’on “voit de légers signes de ralentissement (de l’épidémie) en Île-de-France mais ça n’est pas encore suffisant”. “Ce qu’il faut aujourd’hui c’est vraiment freiner la pandémie, pas seulement la ralentir”, a plaidé la présidente de la région Île-de-France sur BFMTV-RMC.

“Cette décision de fermer les écoles même si elle plonge certaines familles dans l’imprévu (…) c’était la bonne décision”, a-t-elle estimé, appelant par ailleurs à “continuer à télétravailler massivement”.

Dîners clandestins: Darmanin assure qu’à sa connaissance, “il n’y a pas eu” de ministres

Il dénonce des “actes anti-citoyens”. Invité d’Europe 1, Gérald Darmanin est revenu sur l’organisation de dîners clandestins dans les beaux quartiers de Paris, malgré l’épidémie. “Il n’y a pas deux règles, (…) il n’y a pas d’un côté les bourgeois qu’on laisserait continuer à festoyer et de l’autre le peuple qu’on viendrait contrôler”, a assuré le ministre de l’Intérieur, évoquant l’enquête ouverte après la diffusion d’un reportage de M6 sur ce sujet.

“À ma connaissance, il n’y a pas eu (de ministres)” dans ces dîners clandestins, a assuré Gérald Darmanin. Pour autant, “il est évident que si un membre du gouvernement participait à un dîner (…) je considérerais personnellement qu’il ne serait pas à la hauteur de sa fonction”, a-t-il insisté: une sanction et une démission lui “paraîtrait juste” dans ce cas.

Mais Gérald Darmanin a mis en garde contre la rumeur, “dure pour notre démocratie”. “C’est le soupçon qui permet de condamner les gens et non pas la vérité (…) Cette rumeur sape les fondements de la démocratie”, a-t-il martelé, alors que rien ne prouve la présence de ministres à ces dîners.

Confinement: pour Attal, “l’objectif est de piéger le virus, pas les Français”

Le gouvernement se mobilise, à l’occasion de l’entrée du vigueur du troisième confinement: plusieurs ministres sont invités ce mardi matin dans les matinales radio et télé, à l’image de Gabriel Attal.

“L’objectif, c’est que ces mesures soient vivables pour les Français, c’est pour ça qu’on les a adaptées”, a plaidé le porte-parole du gouvernement sur France 2. “C’est pour ça qu’on ne demande pas d’attestation à moins de 10 km. L’objectif est de piéger le virus, pas les Français!”

Dîners clandestins: Gabriel Attal dit n’avoir “jamais rencontré” Pierre-Jean Chalençon

Gabriel Attal réitère: il ne connaît pas et n’a “jamais rencontré” Pierre-Jean Chalençon, mis en cause par un reportage de M6 pour l’organisation de dîners clandestins à Paris. Et ce même si le collectionneur assure le contraire et affirme l’avoir même convié à un repas dans une vidéo tournée ces derniers mois et qui a refait surface sur les réseaux sociaux à la faveur de la polémique.

“J’ai découvert cette invitation avec cette vidéo”, rétorque Gabriel Attal sur France 2. “Je ne crois pas du tout que des membres du gouvernement se rendent dans ces dîners ou dans des fêtes clandestines. Quand on est membre du gouvernement, on doit respecter les règles comme n’importe quel citoyen mais pense qu’on a plus de devoirs et de responsabilités.”

Nouvelle-Zélande et Australie espèrent en avril une “bulle” où voyager librement

La Nouvelle-Zélande a approuvé ce mardi le principe d’une “bulle” avec l’Australie au sein de laquelle les ressortissants des deux pays pourraient voyager sans quarantaine, en espérant que celle-ci se concrétisera à la mi-avril.

“Je peux confirmer que les voyages sans quarantaine débuteront dans moins de deux semaines, le 18 avril à 11:59”, a annoncé la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

Cette “bulle” devrait donc ouvrir un peu plus d’un an après que l’archipel du Pacifique Sud a fermé ses frontières en raison de la pandémie.

L’Australie a de son côté en partie ouvert son territoire aux Néo-Zélandais il y a six mois, leur permettrant de se rendre dans certains Etats sans avoir de quarantaine à observer.

La pression s’accroît sur les hôpitaux

Les chiffres de l’épidémie de Covid-19 continuent de progresser, avec près de 30.000 malades hospitalisés, dont plus de 5400 en réanimation, selon les derniers chiffres officiels.

Les services de réanimation, qui prennent en charge les formes les plus graves de la maladie, accueillaient lundi soir 5433 patients, contre 5341 la veille. En 24 heures, 284 nouveaux malades ont été admis en “soins critiques”, selon l’agence sanitaire. Il y a un mois, cet indicateur très surveillé s’élevait à environ 3600.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a reconnu lundi sur TF1 que le pays pourrait friser fin avril le pic de réanimation atteint lors de la première vague, à 7000 cas. Le pic de la deuxième vague (4.903 malades en “réa” à la mi-novembre), lui, a été dépassé il y a une semaine.

Ce qui reste ouvert, ce qui ferme… On vous récapitule les principales règles du troisième confinement

Cinq mois après, la France est à nouveau confinée pour faire face à la propagation du Covid-19. Les mesures de freinage de l’épidémie qui étaient déjà en vigueur dans 19 départements sont désormais appliquées dans toute la France métropolitaine, pendant au moins quatre semaines.

Contrairement aux deux premiers confinements, certains commerces jugés “non-essentiels” vont rester cette fois ouverts, comme les salons de coiffure, les librairies ou encore les fleuristes. On vous récapitule les principales règles dans l’infographie ci-dessous.

Le vaccinodrome du stade de France ouvre ce mardi

Les autorités tablent une nouvelle fois sur une accélération de la campagne de vaccination afin de prendre de vitesse le virus, et son variant britannique, plus contagieux et plus virulent. Les hôpitaux d’instruction des armées français vont ainsi augmenter leurs capacités d’accueil pour vacciner jusqu’à 50.000 personnes par semaine.

Les grands centres de vaccination vont aussi se multiplier sur le territoire. Comme le Stade de France qui accueillera dès ce mardi ses premiers volontaires, avec un premier objectif de 10.000 injections par semaine.

Les écoles fermées, début d’une semaine de cours à la maison

Pourla première fois depuis le premier confinement il y a un an, les crèches et établissements scolaires sont fermés dès ce mardi matin. Des millions de parents vont ainsi devoir concilier télétravail et école à la maison, avec des cours assurés à distance par les enseignants.

Le gouvernement a cependant autorisé les assistantes maternelles, qui gardent les enfants à domicile, à poursuivre leur activité.

Le troisième confinement commence vraiment ce mardi

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l’évolution de l’épidémie de Covid-19. Après le répit du week-end de Pâques, les Français renouent ce mardi avec une nouvelle période de restrictions, avec confinement à 10 km et écoles fermées, pour essayer de faire reculer l’épidémie de Covid-19.

Depuis samedi 19 heures, les commerces jugés non-essentiels ont baissé le rideau. Les déplacements sont limités à 10 km, et ceux entre les régions ne sont autorisés que pour raisons impérieuses.

Durant le week-end pascal, les autorités ont néanmoins toléré des déplacements à travers tout le territoire, pour permettre à certains de se mettre au vert, ou aux familles d’emmener leurs enfants chez leurs grands-parents.

Leave a Reply