EN DIRECT – Coronavirus : dans les cas extrêmes «nous sommes prêts à déclencher un enseignement à distance», précise Jean-Michel Blanquer – Le Figaro

Spread the love
xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Le gouvernement allemand se prépare à mettre de nouveau de côté sa sacro-sainte rigueur budgétaire l’an prochain, en ayant recours à l’emprunt pour couvrir un déficit grandissant face à l’impact de la pandémie.

«Nous allons être contraints l’an prochain de demander une exception à la règle sur la limitation de l’endettement public», a annoncé le ministre des Finances Olaf Scholz vendredi au groupe de presse régionale Funke.

Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a exclu un report généralisé de la rentrée scolaire du fait du rebond des contaminations de Covid-19, tout en annonçant que le port du masque serait obligatoire en classe dès le collège.
«L’éducation n’est pas une variable d’ajustement, ni de nos sociétés ni d’une crise sanitaire», a déclaré le ministre sur France 2, après avoir rejeté un report de la rentrée de septembre réclamé par certains syndicats enseignants, inquiets de la résurgence de l’épidémie en France. Il a annoncé que le port du masque devra être «systématique» dans les collèges et lycées dans les espaces clos, même quand les règles de distanciation physique pourront être respectées.



La Pologne a déclaré vendredi un nombre record de 903 nouveaux cas de covid-19 au cours des dernières 24 heures. La Silésie, dans le sud du pays, apparaît être la région la plus frappée par le coronavirus, mais d’autres foyers épidémiques sont identifiés dans le centre et le Nord du pays.


Le reconfinement durera jusqu’au 7 septembre.ALKIS KONSTANTINIDIS / REUTERS

Encore sous le choc après la déflagration qui a dévasté des quartiers de Beyrouth le 4 août, les Libanais se reconfinent vendredi après un pic de contaminations au Covid-19.À cette mesure prise pour deux semaines s’ajoute un couvre-feu de 18 heures à 6 heures, afin de faire face à des taux record de contaminations ces derniers jours, portant le bilan depuis le début de l’épidémie au Liban à 10.952 cas, dont 113 décès.

>> LIRE NOTRE ARTICLE – Coronavirus: les Libanais reconfinés pour deux semaines

Le ministre irlandais de l’Agriculture a démissionné vendredi après des révélations sur sa présence à un dîner organisé par le club de golf du Parlement avec plus de 80 personnes, en violation des restrictions liées à la pandémie. Dara Calleary, en poste depuis seulement un mois, a assisté à ce rassemblement dans un hôtel jeudi avec de nombreuses autres personnalités politiques comme le commissaire européen au Commerce Phil Hogan, selon le journal Irish Examiner.

Évoquant «une erreur de jugement», le Premier ministre Micheal Martin a annoncé dans un communiqué avoir accepté la démission de son ministre.«Cet événement n’aurait pas dû avoir lieu de cette manière vu les décisions annoncées mardi par le gouvernement», a-t-il ajouté.

>> Lire aussi notre article – Les mutations du Sars-Cov-2 ont-elles modifié l’épidémie ?

La Hongrie va accentuer ses contrôles aux frontières à partir du 1er septembre afin de limiter la propagation des cas de Covid-19, du fait d’une épidémie qui semble repartir à la hausse dans plusieurs pays européens.La Hongrie a, à ce jour, été relativement épargnée par la pandémie, n’enregistrant que 609 décès pour cause de coronavirus.

>> Lire aussi notre article – Covid-19: le vaccin anti-grippal, une arme de précaution massive en cas de seconde vague ?

L’Amérique latine et les Caraïbes ont franchi jeudi la barre des 250.00 décès dus au coronavirus, selon un décompte de l’AFP établi à partir de statistiques officielles. La région, qui compte 620 millions d’habitants, enregistrait près de 6,5 millions de contaminations et 250.969 décès jeudi soir.

Selon la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), dans une région où le niveau de travail informel s’élève à 54 %, le chômage atteindra 13,5 % cette année, soit quelque 44 millions de personnes sans travail, 18 millions de plus qu’en janvier.

» Notre infographie pour en savoir plus

Le gouvernement dévoilera mardi le détail de son plan de relance de l’économie de 100 milliards d’euros, attendu de pied ferme par les entreprises des secteurs les plus frappés par la crise au moment où menace une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

>> LIRE NOTRE ARTICLE – Plan de relance de 100 milliards d’euros, les premières mesures connues

L’objectif du gouvernement est de «retrouver dès 2022 un niveau de richesse nationale pour la France équivalent au niveau d’avant la crise», a affirmé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire fin juillet, peu après l’annonce par Emmanuel Macron de ce plan de 100 milliards. La priorité «absolue» sera la lutte contre le chômage, a aussi promis le Premier ministre Jean Castex dans sa déclaration de politique générale mi-juillet.

À voir aussi – Le Maire souligne une reprise économique «progressive» mais menacée par une seconde vague du virus





Sur cette photo prise le 28 mai 2020, une femme péruvienne prépare une soupe dans la banlieue de Lima au Pérou, touché par la pauvreté et les inégalités.ERNESTO BENAVIDES / AFP

La crise du Covid-19 pourrait entraîner 100 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté à travers le monde, plus encore que précédemment estimé, a alerté jeudi le président de la Banque mondiale, David Malpass, dans un entretien à l’AFP.
L’institution estime que 70 à 100 millions de personnes pourraient tomber dans l’extrême pauvreté, et «ce nombre pourrait augmenter» si la pandémie s’aggrave ou dure, a-t-il dit. Une précédente estimation faisait état de 60 millions de personnes.>> LIRE NOTRE ARTICLE – Le Covid-19 pourrait avoir entraîné 100 millions de personnes dans l’extrême pauvreté

Bien qu’aucune directive gouvernementale n’a été donnée au sujet du port du masque à l’université et dans les grandes écoles, les institutions d’enseignement supérieur se dirigent résolument vers une obligation.

» Notre article pour en savoir plus

Les chiffres de nouveaux cas de contaminations en 24 heures publiés jeudi en France, en Italie, en Allemagne ou encore en Espagne sont inquiétants et montrent un rebond de la pandémie, souvent à la faveur des vacances, de fêtes et de déplacements.

>> LIRE NOTRE ARTICLE – La pandémie repart en Europe mais l’OMS ne juge pas nécessaire un «verrouillage»

En Espagne, 7039 nouveaux cas se sont déclarés. En France, les chiffres illustrent une progression inédite depuis mai. En Allemagne, ce sont 1707 nouveaux cas qui ont été dépistés alors qu’en Italie, le ministère de la Santé a fait état de 845 nouveaux cas. Dans tous ces pays, les jeunes, souvent peu malades voire asymptomatiques, ont été désignés comme les principaux vecteurs de ces nouvelles contaminations.

À voir aussi – Coronavirus: est-ce déjà la deuxième vague?

Pour commencer, un rapide rappel de la situation en France, où l’épidémie semble résolument de retour, avec 4771 nouveaux cas en 24 heures annoncés jeudi soir par la direction générale de la Santé. La veille, 3776 cas avaient été détectés. 18.638 cas ont été dépistés en une semaine.

Entre le 11 et le 17 août, 64.170 tests ont été effectués sur le territoire, avec un taux de positivité de 3,3% – un chiffre en forte hausse depuis plusieurs jours. 12 personnes sont mortes du Covid ces dernières 24 heures, portant le total à 30.480 victimes. 149 nouvelles admissions à l’hôpital ont été recensées, pour un total de 4748 malades actuellement hospitalisés. Enfin, 410 foyers de contagion sont actifs sur le territoire, dont 35 nouveaux en 24 heures.

>> LIRE NOTRE ARTICLE – Covid-19: le paradoxe d’une épidémie qui progresse sans empirer

Bonjour à tous, et bienvenue sur ce live consacré aux derniers développements de la pandémie de coronavirus dans le monde !

Leave a Reply