Advertisements

Drôme | Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : ce que l’on sait – DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace

Spread the love

Les faits

Un homme a tué samedi matin deux personnes et en a blessé cinq autres à Romans-sur-Isère (Drôme) lors d’une attaque à l’arme blanche.

Armé d’un couteau, le suspect “s’est rendu dans un bureau de tabac” dont il a attaqué le responsable. Sa femme est intervenue et a été blessée.  L’assaillant s’est ensuite dirigé dans une boucherie. Il a pris un couteau, en sautant par-dessus le comptoir, et a poignardé un client, puis est reparti en courant. “Ma femme a essayé de porter assistance à la victime, en vain”, a indiqué le patron de la boucherie. L’homme a ensuite poursuivi sa course dans le centre de cette ville de 35 000 habitants, attaquant des passants, notamment devant une boulangerie. “Ceux qui avaient la malchance de se trouver sur son passage ont été agressés”, a indiqué la maire de Romans-sur-Isère. 

Le suspect

Le suspect est un certain Abdallah A.-O., réfugié d’origine soudanaise né en 1987. Il a obtenu le statut de réfugié le 29 juin 2017 et un titre de séjour de dix ans en juillet de la même année. Il est inconnu des services de police ou de renseignement français ou européens. Il habitait au centre-ville de Romans-sur-Isère.

Il a été interpellé sans résistance très rapidement après les faits par l’une des nombreuses patrouilles de police chargées de faire respecter le confinement.  “Il se trouvait à genoux sur un trottoir priant en langue arabe”, selon les enquêteurs. Il a été placé en garde à vue samedi soir, tout comme “une de ses connaissances”, et n’avait pas encore été auditionné.

L’enquête

Le parquet national antiterroriste a annoncé en début de soirée samedi dans un communiqué ouvrir une enquête notamment pour “assassinats en relation avec une entreprise terroriste” et “association de malfaiteurs terroriste criminelle”.   

Les investigations ont été confiées à la Sous-Direction antiterroriste de la Direction centrale de la police judiciaire, à la Direction centrale de la police judiciaire ainsi qu’à la Direction générale de la sécurité intérieure.

Les premiers éléments “ont mis en évidence un parcours meurtrier déterminé de nature à troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur”. 

Le parquet national antiterroriste indique que lors d’une perquisition à son domicile ont été retrouvés “des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l’auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants”, “a priori” écrits par lui.

Les victimes

Deux personnes ont été tuées : ce sont deux hommes respectivement âgés de 44 et 55 ans selon nos confrères du Dauphiné Libéré.

Un homme de 63 ans a été blessé et se trouve dans un état grave. Quatre autres personnes ont été blessées, deux hommes âgés de 65 ans et 59 ans, et deux femmes âgées de 48 et 49 ans.

Les réactions

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron a qualifié l’attaque d’”acte odieux qui vient endeuiller notre pays déjà durement éprouvé ces dernières semaines” et sur lequel “toute la lumière sera faite”.

Dans l’après-midi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner présent sur les lieux avait évoqué déjà “le parcours terroriste” du suspect. “Je salue l’engagement total des forces de sécurité qui ont interpellé rapidement le suspect et qui sont mobilisées sur cette enquête. Je veux avoir une pensée pour les victimes et leurs proches, mais aussi les personnels soignants qui sont totalement mobilisés pour le Covid-19 mais qui ont répondu présents. Je salue aussi les commerçants de Romans qui ont apporté les gestes de premiers secours aux blessés ”, a-t-il déclaré sur place.

Advertisements

Leave a Reply