Disparition de Gabby Petito – Ces nouvelles images dans lesquelles elle se plaint de violences conjugales à la – L’Indépendant

Spread the love

Le 12 août, les policiers de l’Utah intervenaient pour une altercation dans le couple. Une vidéo montre Gabby Petito rapporter des violences conjugales aux agents… 

Toujours l’un des hommes les plus recherchés d’Amérique, Brian Laundrie, le petit ami de Gabby Petito, pourrait voir son dossier s’alourdir avec la révélation de nouvelles images, ce vendredi 1er octobre. Dans celles-ci, rapportées par la bodycam d’un des agents, la jeune femme en pleurs se plaint à la police d’avoir été victime de violences de la part de son compagnon, l’homme qui est suspecté par beaucoup de l’avoir tuée… 

Cette scène se déroule le 12 août dernier, quelques jours avant la mort de la jeune femme. Semblant avoir du mal à l’avouer, Gabby répond “oui, je crois bien” lorsqu’un des policiers lui demande si Brian l’a frappée. Déclarant qu’elle l’a frappé en premier, elle développe en expliquant qu’il l’a attrapé au visage, la coupant avec un de ses ongles : “c’est pour ça que j’ai une coupure sur le visage”

Néanmoins, aucune mesure n’avait été prise par la police pour éloigner les deux protagonistes. L’Utah (l’état dans lequel ils se trouvaient) a une loi prévoyant que c’est la première personne qui a porté un coup qui est forcément le responsable lors d’une altercation physique. Ainsi, c’est même Gabby qui aurait dû comparaître lors d’une audience en ligne pour ces faits… 

Selon les dires de Gabby, la brouille de ce 12 août aurait serait partie du fait que la jeune femme, souffrant de TOC (trouble obsessionnel compulsif), aurait passé la matinée à ranger et nettoyer leurs affaires. Cela aurait irrité Brian Laundrie… Témoin de la scène, un ranger du parc national rapporte avoir vu “une violente bousculade” entre les deux. 

Leave a Reply