DIRECT. Mort de Valéry Giscard d’Estaing : l’Allemagne « perd un ami », regrette Merkel – Le Parisien

Spread the love

»L’essentiel :

  • Valéry Giscard d’Estaing est mort à l’âge de 94 ans mercredi dans sa propriété du Loir-et-Cher des suites d’une infection au Covid-19.
  • Emmanuel Macron a rendu hommage dans la nuit de mercredi à jeudi à un « immense serviteur de l’Etat ». « Qu’importait la fonction pourvu qu’il serve la France », a écrit l’Elysée dans un communiqué
  • Les obsèques de l’ancien président auront lieu « dans la plus stricte intimité familiale », a fait savoir sa famille.

»Les informations en direct :

11h11. Borne regrette le président qui a « fait souffler un vent de modernité en France ». Valéry Giscard d’Estaing « avait fait souffler un vent de modernité en France et d’union en Europe », salue Elisabeth Borne, la ministre du Travail. « Avec lui et Simone Veil, les droits des femmes ont trouvé leur place au coeur de la société », ajoute-t-elle sur Twitter.

11h02. Véran loue « l’architecte de ces grands changements de société qui ont façonné la France ». « Valéry Giscard d’Estaing a été l’architecte de ces grands changements de société qui ont façonné la France d’aujourd’hui : le droit à l’avortement, l’acceptation du handicap, la majorité à 18 ans. Président moderne, assurément », salue le ministre de la Santé sur Twitter.

10h57. VGE, « le président qui aura le plus réformé la société ». Eric Roussel, biographe de l’ancien président, revient sur les batailles qu’a menées Valéry Giscard d’Estaing pour imposer des réformes comme l’IVG ou la majorité à 18 ans. Son interview à lire ici.

10h53. Darmanin rend hommage à un « président qui a changé le monde français ». « C’est un président qui a changé le monde français », salue le ministre de l’Intérieur sur RTL. « Il y avait chez Giscard beaucoup de modernité. Il a aussi aidé la démocratie à aller mieux ».

10h40. Larrivé salue « le président des jours heureux ». « Pour ma génération, VGE avait été le président des jours heureux de notre enfance et il était, depuis lors, comme en exil intérieur », lance sur Twitter Guillaume Larrivé, député LR de l’Yonne. « Voilà deux ans, j’ai eu la chance d’être reçu par le Président ; sa conversation était éblouissante ; il invitait à regarder haut. Je l’admirais ».

10h30. Valéry Giscard d’Estaing et le poison des diamants de Bokassa. L’affaire, exploitée à l’envi par ses adversaires, avait pourri la campagne présidentielle de 1981 de Valéry Giscard d’Estaing. Notre article à lire ici.

10h25. Le RN loue la « lucidité critique » de VGE. « Président réformateur, académicien et écrivain, combattant, son honnêteté intellectuelle lui permettait une lucidité critique sur sa propre action, ce qui est rare », rend hommahe Sébastien Chenu, le porte-parole du Rassemblement national. « Il avait une haute idée de notre pays, il n’a jamais été un homme du passé », ajoute-t-il.

10h18. Avec la mort de Giscard d’Estaing, l’Allemagne « perd un ami », assure Merkel. Avec la mort de Valéry Giscard d’Estaing, un « grand Européen », l’Allemagne a perdu un « ami », réagit la chancelière Angela Merkel. Saluant la mémoire d’un « homme d’Etat », Angela Merkel se dit par ailleurs « reconnaissante » de « tous les bons entretiens » qu’elle a eus avec l’ancien président français, indique un message de son porte-parole, Steffen Seibert, sur Twitter.

10h14. Giscard a eu une « influence décisive » sur l’amitié franco-allemande. Le ministre allemand des Affaires étrangères salue la mémoire de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, décédé mercredi à 94 ans, un homme ayant eu une « influence décisive » sur l’amitié franco-allemande. « Il a rendu d’énormes services à l’amitié franco-allemande et a eu une influence décisive sur celle-ci, également grâce à son amitié particulière avec Helmut Schmidt », chancelier (1974-1982) avec lequel il avait noué des liens étroits, affirme Heiko Maas.

10h10. Amélie de Montchalin honore un « grand Européen ». La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques rend hommage à « un grand Français, un grand Européen, un grand réformateur ».

10h05. La vie de VGE en 15 photos. Valéry Giscard d’Estaing a marqué les esprits en remportant l’élection de 1974. Il est alors devenu le plus jeune président, à tout juste 48 ans, ainsi que le premier non-gaulliste à s’emparer de l’Élysée, battant sur le fil François Mitterrand, dans une France qui enterre les Trente Glorieuses et digère mai-68. Avant de se lancer dans une vie rythmée par la politique et son intérêt profond pour l’Europe. Notre compilation de photos à lire ici.

10h. Décès de VGE : l’UE salue « un grand Européen », à qui elle « doit beaucoup ». Les dirigeants des institutions européennes saluent la mémoire de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, décédé mercredi à 94 ans, « un grand Européen » à qui la construction de l’UE « doit beaucoup ». « Aujourd’hui nous pleurons un grand Européen qui continuera de nous inspirer », a écrit sur Twitter la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Le président du Conseil européen Charles Michel rappelle, lui, qu’avec Helmut Schmidt, chancelier allemand quand il était président, entre 1974 et 1981, le Français a concrétisé le « rêve d’une Europe plus intégrée ».

9h56. Marc Fesneau loue « un héritage et un idéal ». « L’IVG, le vote à 18 ans, le divorce par consentement mutuel, l’élan modernisateur… l’idéal européen, toujours. […] Un héritage et un idéal », salue le ministre chargé des Relations avec le Parlement.

9h50. Un président si brillant mais si distant. Entré à l’Elysée à 48 ans avec l’image d’un président jeune et moderne, Valéry Giscard d’Estaing n’avait jamais renoncé à jouer un rôle de premier plan après sa défaite face à François Mitterrand. Notre article à lire ici.

9h46. Hidalgo salue « cet européen convaincu ». « J’apprends avec émotion la disparition de l’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing », a tweeté la maire PS de Paris. « Je salue cet Européen convaincu qui a oeuvré pour inscrire notre pays sur la voie du progrès. Il portait Paris dans son cœur et lui a toujours voué un intérêt tout particulier », ajoute Anne Hidalgo.

9h39. L’hommage de Macron, l’« admiration » de Sarkozy… l’émotion du monde politique. Un modernisateur et un Européen convaincu. Voici les deux adjectifs qui reviennent le plus ce mercredi soir dans les multiples hommages rendus à Valéry Giscard d’Estaing. Retrouvez les réactions de la classe politique dans notre article.

9h35. Macron s’adressera aux Français à 20h. Le chef de l’Etat rendra hommage à l’ancien président, annonce l’Elysée. Le chef de l’Etat a déjà salué, dans un communiqué publié dans la nuit, la mémoire de « VGE », un chef d’Etat dont « le septennat transforma la France » et a tweeté la photo officielle de l’ex-président.

9h34. Dati et Pécresse appellent à donner au musée d’Orsay le nom de VGE. La maire LR du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati et la présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse appellent à donner au musée d’Orsay le nom de Valéry Giscard d’Estaing. Ce dernier « a redonné à Paris le pouvoir d’élire son maire, préservé le coeur de Paris des voies express et initié la création de la Cité des Sciences et du Musée d’Orsay », affirme Rachida Dati sur Twitter. « En reconnaissance, je demande à l’Etat que ce prestigieux établissement du VIIe arrondissement porte désormais son nom », a-t-elle ajouté. « Je demande à l’Etat, comme Rachida Dati, que le Musée d’Orsay, puisse désormais porter son nom », a aussi indiqué sur Twitter Valérie Pécresse, en rappelant que VGE « transforma la Gare d’Orsay en l’un des musées les plus visités du monde, à la gloire de nos impressionnistes ».

9h30. Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, une relation rude mais courtoise. S’ils se sont durement affrontés deux fois à l’élection présidentielle, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand avaient noué sur le tard des relations respectueuses. Notre article à lire ici.

9h26. Larcher salue un président « réformateur » qui avait une « vision ». Le président du Sénat Gérard Larcher salue chez l’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing un président « réformateur » qui avait, à la différence d’Emmanuel Macron, une « vision », notamment « européenne ». « C’est le président réformateur » et c’est « dans le domaine des libertés, beaucoup d’avancées », a déclaire sur France Inter le président LR de la Chambre haute. « Le macronisme, c’est autre chose. C’est la définition du en même temps, alors qu’avec Valéry Giscard d’Estaing, nous avions une vision, une vision européenne, une vision d’une France au centre qui parfois a pu faire discordance avec la famille gaulliste », ajoute-t-il.

9h15. Valéry Giscard d’Estaing, une révolution dans la communication politique. Bien avant d’être candidat à l’Elysée, Valéry Giscard d’Estaing avait mis la communication et l’image au cœur de sa stratégie pour apparaître comme un président moderne. Notre article à lire ici.

9h08. Castex salue « un homme de progrès » et « de liberté ». Jean Castex salue « avec émotion » la « mémoire » de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, « un homme de progrès » et de « liberté » dont « les réformes de société restent d’une profonde actualité » notamment « pour les femmes et les plus jeunes ». « Élu au moment où la France était confrontée à une crise économique majeure issue du premier choc pétrolier, il sut mettre en oeuvre une politique économique et sociale marquée par le volontarisme et la solidarité », rappelle encore le Premier ministre dans un communiqué. « Il fit également progresser de façon significative la construction européenne et le rayonnement international de la France, dont il aura marqué l’histoire », souligne-t-il aussi.

9 heures. Macron décale Brut. Le président a reporté de 24 heures l’entretien qu’il devait accorder ce jeudi à 16 heures au média en ligne Brut en raison du décès de Valéry Giscard d’Estaing.

8h50. Nouvelle com’. Comme ministre du général de Gaulle, puis comme président de la République, à partir de 1974, « VGE » va révolutionner la communication politique, notamment en donnant l’image d’un chef de l’Etat jeune et dynamique. Notre récit est à lire ici.

8h40. « Qu’importait la fonction pourvu qu’il serve la France ». Dans un communiqué envoyé en pleine nuit, Emmanuel Macron rend hommage à son lointain prédécesseur. Saluant le « serviteur de l’État, homme politique de progrès et de liberté », l’actuel président, qui a reporté de 24h son interview initialement prévue ce jeudi après-midi sur Brut, évoque ensuite « un deuil pour la nation française ».

8h30. Bonjour à tous. Bienvenue sur ce direct consacré au décès de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, annoncé mercredi soir peu avant 23h.

Leave a Reply