Advertisements

Coronavirus: le bilan des derniers développements dans le monde – BFMTV.COM

Spread the love

Après l’annonce de 97 décès supplémentaires, le nombre de morts s’établit ce mercredi à 1113 en Chine continentale, qui enregistre 99,9% des décès. Dans leur bulletin quotidien, les autorités sanitaires chinoises ont fait état de 2015 nouveaux cas de contamination, soit une baisse par rapport à mardi (2478) et lundi (3062). Au total, 44.653 personnes ont été contaminées depuis l’apparition du virus en décembre dernier. 

Selon Zhong Nanshan, un scientifique chinois de premier plan, l’épidémie devrait connaître un pic “d’ici la mi- ou fin février”. Un diagnostic partagé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

“Si nous investissons maintenant, nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie”, a déclaré le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

  • Un nouveau nom pour le virus

Jusqu’à présent nommé 2019-nCov le nouveau coronavirus a été rebaptisé “Covid-19“. L’OMS explique que cette dénomination a été choisie de manière à être “facile à prononcer” sans référence “stigmatisante” à un pays ou une population particulière, a expliqué le patron de l’OMS.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a précisé que “CO” signifiait corona, “VI” virus et que “D” avait été choisi pour “disease” (maladie en anglais). Le chiffre 19 indique l’année de son apparition (2019).

  • Sur le paquebot japonais mis sous quarantaine, 39 nouveaux cas

174 personnes sont désormais contaminées à bord du Diamond Princess, mis en quarantaine au large de Yokohama (près de Tokyo), après la détection de 39 nouveaux cas.

Au total, 492 personnes ont été testées sur les 3711 passagers et membres d’équipage présents à bord. Malgré ces nouveaux cas, les autorités japonaises ne prévoient pas pour le moment d’étendre la période de quarantaine, qui doit en théorie prendre fin le 19 février.  

  • Impact croissant sur les entreprises

En Chine, le secteur du luxe commence à son tour à être affecté par l’épidémie qui contraint au confinement les plus gros consommateurs de produits de luxe au monde.

Le groupe français Kering, auquel appartiennent notamment les marques Gucci ou Yves Saint Laurent, a enregistré depuis 10 jours une “forte baisse” de ses ventes en Chine continentale, a annoncé mercredi son PDG François-Henri Pinault.

Par ailleurs, les mesures prises par la Chine pour endiguer la propagation du virus ont eu pour conséquence de perturber les exportations de pièces détachées, en particulier dans l’automobile : après Nissan, Renault, Samsung Motors et Hyundai Motor, c’est au tour de General Motors, premier constructeur automobile américain, de suspendre partiellement ses opérations en Corée du Sud, en raison d’une pénurie de pièces.

Advertisements

Leave a Reply