Climat : la ville de Paris lance des initiatives contre le réchauffement – Le Figaro

Spread the love

À la veille du cinquième anniversaire des Accords de Paris sur le climat, l’Hôtel de Ville a annoncé le lancement de l’Académie du climat en septembre 2021.

La mairie de Paris va engager l’adaptation de la ville à la crise climatique à travers plusieurs initiatives – végétalisation, plan pour poser des volets aux fenêtres des logements, etc. -, a-t-elle annoncé vendredi 11 décembre en présentant un futur «GIEC Paris».

«Le GIEC Paris sera une instance scientifique qui va regrouper experts en sciences sociales et chercheurs indépendants de très haut niveau. Jean Jouzel, climatologue français et proche de la maire Anne Hidalgo, participera à sa création et à la définition de sa composition», a détaillé l’élu écologiste Dan Lert, adjoint chargé du climat. L’appellation renvoie au GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) mis en place à l’initiative de l’ONU.

À la veille du cinquième anniversaire des Accords de Paris sur le climat, l’Hôtel de Ville a également annoncé le lancement de l’Académie du climat en septembre 2021, la création d’un «opérateur de compensation carbone», la mise en place d’une stratégie d’adaptation – végétalisation, plan «pour faciliter la pose de protection solaire» tels que des volets aux fenêtres des logements ou le «plan solaire». Le futur «GIEC Paris» devra «éclairer les décisions» de la mairie et «faire des recommandations sur les questions de transition écologique», a expliqué Lert. Il «produira des connaissances interdisciplinaires sur le changement climatique localement», «analysera les impacts sociaux du changement climatique», pourra être saisi «par les élus, les associations, citoyens».

«Quels sont les quartiers de la capitale qui sont les plus impactés par le réchauffement climatique?», «quelles sont les rues à végétaliser en priorité?», «quels sont les quartiers où on doit accélérer la transition parce qu’il n’y a pas assez d’espaces verts, qu’il y a des nœuds routiers? », sont autant de questions auxquelles l’instance devra répondre pour aider la mairie de Paris à mener ses politiques. «À Paris, entre 2004 et 2018, nos émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 25%. Désormais, notre défi c’est l’accélération des politiques de transition écologique. On doit réussir en dix ans ce qu’on a fait en quinze ans», rappelle Dan Lert.


À VOIR AUSSI – Sommet européen: action de Greenpeace pour interpeller les dirigeants sur le climat

Leave a Reply