Cartes graphiques et cartes mère, faut-il se préparer à une explosion des prix ?

Spread the love

Les prix des cartes graphiques et des cartes mères vont probablement augmenter dans les prochaines semaines et les prochains mois. La situation ne s’améliore pas. La production rencontre de multiples difficultés tandis que le prix de certains matériaux explose.

Depuis plus d’une année maintenant le marché de la carte graphique rencontre de grandes difficultés. Elles sont à l’origine d’une cassure entre l’offre et la demande, de rupture de stock à répétition et surtout d’une envolé des prix. Si un « petit espoir » a été observé durant l’été il fut de courte durée. Depuis la rentrée les tarifs sont repartis à la hausse tandis que les mauvaises nouvelles s’accumulent.

Cartes graphiques Radeon d'AMD

Cartes graphiques Radeon d’AMD

Selon un récent rapport de Digitimes cette situation déjà peut réjouissante et susceptible de s’aggraver dans les prochains mois. La production des composants de nos PC affronte de multiples problèmes. Les plus importants concernent l’apport énergétique et le prix des matériaux.  La Chine n’arrive pas à assurer une production d’électricité stable si bien que les coupures se multiplient. Du coup les usines fonctionnent au ralentis ce qui engendre une chute de la production. A cela s’ajoute des prix en hausse pour certains matériaux.

Carte mère et carte graphiques, le prix du cuivre augmente

Carte mère ASRock X570S PG Riptide

Carte mère ASRock X570S PG Riptide

La production de PCB (circuit électronique) à la base de la fabrication des cartes graphiques et des cartes mères est désormais victime d’une envolée du prix de laminé plaqué en cuivre (CCL).  En l’espace de quelques mois, les tarifs ont bondi de 35%.

Cette hausse a un impact direct sur la tarification de certains composants. Il n’est donc pas impossible que les constructeurs de cartes mères et de cartes graphiques comme Asus, Gigabyte, AsRock ou encore MSI se retrouvent dans l’obligation de rehausser le positionnement de leur produits. Tout ceci n’est guère réjouissant et rien n’indique pour le moment que la situation va s’arranger. A ce sujet AMD a déclaré qu’un léger mieux est possible l’année prochaine mais pas avant le deuxième semestre. A noter que selon nos propres sources un troisième problème tout aussi important est d’actualité. Le prix du transport à aussi explosé en l’espace de quelques mois.

Leave a Reply