Californie : une course contre la montre est lancée pour contenir une marée noire – franceinfo

Spread the love

Des conséquences dramatiques pour la biodiversité. Une marée noire menaçait lundi 4 octobre les côtes californiennes au sud de Los Angeles où les secours tentaient de contenir la nappe de pétrole qui a déjà pollué les légendaires plages d’Huntington Beach, une “catastrophe environnementale” selon la municipalité.

Oiseaux et poissons morts, pour certains portant des traces de pétrole brut, se sont échoués sur les plages d’Huntington Beach. Elles ont été fermées par les autorités qui ont demandé à tous les habitants de se tenir à distance des eaux polluées, un crève-coeur dans cette ville baptisée “Surf City”.

Les plages pourraient rester fermées “pendant des semaines, voire quelques mois”, a prévenu la maire Kim Carr, disant redouter un “désastre écologique potentiel” pour la région. De nombreux riverains interrogés par les médias locaux se plaignaient de la forte odeur de bitume flottant dans l’air.

Au total, 24 km de plages entre Huntington Beach et Laguna Beach, plus au sud, ont été fermées au public et la pêche a été interdite en raison de cette fuite d’hydrocarbures. La marée noire, estimée à près de 480 000 litres de pétrole brut et s’étendant sur plus de 30 km2, serait due à une fuite sur un oléoduc passant près de la côte.

La société texane Amplify Energy, qui exploite l’oléoduc via sa filiale Beta Offshore, a affirmé dans un communiqué avoir prévenu samedi les gardes-côtes de la présence d’une nappe iridescente et avoir déclenché ses procédures en cas de fuite d’hydrocarbures le même jour.

La société a “envoyé un véhicule télécommandé pour investiguer et tenter de confirmer la source de la fuite”, précise le communiqué diffusé lundi. “Par mesure de précaution”, Amplify Energy a mis à l’arrêt tous ses sites de productions et oléoducs dans la zone.

Leave a Reply