Affaire Baring Vostok : la justice russe condamne le banquier français Philippe Delpal à quatre ans et six mois de prison avec sursis – Le Monde

Spread the love
Le banquier français Philippe Delpal arrive au tribunal, à Moscou, le 6 août 2021.

Le verdict clôture une saga aux ramifications diplomatiques et qui a surtout fortement détérioré le climat de l’investissement en Russie depuis deux ans. Arrêté le 14 février 2019 avec cinq partenaires du fonds d’investissement russe Baring Vostok – un sixième l’avait été en décembre de la même année –, Philippe Delpal avait passé six mois en détention préventive, suivis de deux années de surveillance très stricte à son domicile moscovite. Le ministre des affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian a qualifié l’affaire d’« épine » dans les relations bilatérales avec la Russie.

Accusés de détournement de fonds, Michael Calvey, fondateur et dirigeant de la société, et Philippe Delpal ont été condamnés par un tribunal russe, vendredi 6 août, respectivement à 5 ans et six mois et 4 ans et six mois de prison avec sursis, a constaté une journaliste de l’Agence France-Presse (AFP) présente dans la salle d’audience.

Lire le décryptage : Le banquier français Philippe Delpal, pris au piège à Moscou dans l’affaire Baring Vostok

Leurs collègues russes Alexeï Korditchev, Vagan Abgarian, Maxime Vladimirov, Alexandre Tsakounov et Ivan Ziouzine se sont vu infliger des peines allant de trois ans et six mois à cinq ans de prison avec sursis. La culpabilité de tous les condamnés a été « entièrement prouvée », a affirmé la juge Anna Sokova, tout en mettant en avant des « circonstances atténuantes », notamment pour MM. Calvey et Delpal qui ont des enfants mineurs à leur charge et n’ont jamais été jugés avant ce procès.

« Le verdict est regrettable et profondément injuste », a déclaré à la presse M. Calvey, en jugeant « insultant d’être condamné pour un crime qui n’a jamais eu lieu ». « Je suis sous le choc », a lancé pour sa part M. Delpal. « Mes collègues et moi sommes complètement innocents ».

Taux d’acquittement extrêmement faible

Philippe Delpal, Michael Calvey – l’un des plus gros investisseurs étrangers en Russie – et leurs cinq partenaires russes encouraient jusqu’à dix ans de prison pour avoir siphonné 2,5 milliards de roubles (29 millions d’euros) d’une banque russe. Les prévenus dénoncent depuis le départ une accusation montée de toutes pièces par des rivaux disposant de leviers politiques au plus haut niveau de l’Etat russe.

Selon l’avocat de M. Calvey, Timofei Gridnev, « le tribunal continue d’accuser obstinément Calvey et ses partenaires de détournement de fonds pour non-remboursement de prêts, alors que, selon la banque elle-même, ces prêts ont été remboursés en 2017 (…). Voilà à quoi peut mener l’ingérence du pénal dans le droit civil. »

Il vous reste 57.03% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply