La semaine dernière, on apprenait que l’absence de modem Qualcomm sur les iPhone 2019 ne serait pas dû à un refus d’Apple mais à celui du fondeur de poursuivre toute relation avec elle. La nouvelle avait quelque peu surpris car Steve Mollenkopf avait toujours laissé entendre à la presse qu’il espérait (et travaillait) pour maintenir cette relation.Bloomberg aurait mis la main sur un certain nombre d’emails entre Jeff Williams (COO d’Apple) et justement Steve Mollenkopf (CEO de Qualcomm), dans lesquels le premier met de côté le contentieux juridique en cours afin de permettre au fondeur d’équiper des iPhone 2018. Dans ces échanges, le cadre de Cupertino aurait garanti un accord de confidentialité concernant le code informatique de Qualcomm « nécessaire pour le fonctionnement des puces ». Il indiquait même qu’il espérait que « le différend sur les licences ne nuirait pas au bon jugement de l’équipe sur une opportunité commerciale énorme ».

Dans les petites lignes, Apple aurait tout de même prévu de commander pour 2 milliards de dollars l’an passé, apparemment cela n’a pas suffi pour convaincre. Qualcomm réclamait en outre plus qu’une«  portion congrue », demandant au moins 50% des iPhone au cours des deux prochaines années…

Source

Let a comment