Profitant de la sortie des nouveaux AirPods, Jony Ive s’est fendu d’une petite interview à QG sur les écouteurs, qui oscille d’ailleurs entre la galerie photo et la tribune (à la gloire du produit). Lancés en 2016, ils ont dans un premier temps essuyé de nombreuses critiques, aussi bien sur leur prix que la qualité sonore ou le design. Face à ces premières réactions, Jony Ive semble compréhensif : « Je pense que la réaction initiale face aux AirPods était normale. Elle était basée sur une approche assez traditionnelle du produit, plutôt que sur une compréhension quotidienne et pratique ». Au final, cela pourrait se traduire par les fonctions les plus importantes ne sont pas forcément celles dont on parle le plus.

Depuis, les AirPods -maintes fois copiés- ont trouvé leur public et occupent une très belle place dans le secteur des wearables. Aux dernières estimations, 16 millions d’AirPods auraient été vendus en 2018 et Apple pourrait en vendre 55 millions cette année, voire jusqu’à 110 millions en 2020.

Le designer en chef de Cupertino s’est ensuite attardé sur le design du boîtier et de son fermoir magnétique ou encore des compartiments des AirPods, en reprenant une argumentation finalement similaire à tous les produits : « Lorsque vous allez avoir des objets -qui sont intrinsèquement très mécaniques- je pense qu’il est très important d’accorder une attention particulière à tous les aspects de la conception. Il y a la couleur, la forme et l’architecture générale, mais certains comportements sont plus difficiles à définir et à concevoir, comme le bruit d’un clic ou la force d’un aimant ».

L’auteur de l’article avoue d’ailleurs un tic (un toc ?) bien connu de nombreux utilisateurs, celui de « jouer machinalement à ouvrir /fermer le boîtier dans sa poche ». Au final, QG délivre un avis très positif, indiquant qu’Apple corrige les problèmes des écouteurs, faisant en sorte que « l’utilisation de ces écouteurs soit tactile, satisfaisante et parfois étonnamment agréable ».

Source

Let a comment