La pilule est dure à avaler pour Apple. En décembre, un tribunal allemand avait prononcé une interdiction de vente des iPhone 7 et 8 équipés de processeurs Intel. Un jugement rendu pour violation de brevets détenus par Qualcomm.

Cette semaine, Apple a annoncé qu’il allait reprendre la commercialisation de ces modèles. Le constructeur doit toutefois accepter une condition drastique : vendre uniquement en Allemagne ces iPhone dotés des puces de son adversaire, Qualcomm.

Apple n’a pas « d’autre choix »

« Pour que tous les modèles d’iPhone soient à nouveau disponibles en Allemagne, nous n’avons d’autre choix que de cesser d’utiliser des puces Intel et livrer nos téléphones avec des puces Qualcomm en Allemagne » reconnaît une porte-parole d’Apple dans un courriel.

« Qualcomm s’efforce d’éliminer la concurrence par tous les moyens possibles, en nuisant aux consommateurs et en étouffant l’innovation industrielle par la même occasion. » Contacté par CNet.com, le fabricant de processeurs n’a pas réagi.

Cette décision intervient donc après l’action entreprise par Qualcomm pour contrefaçon de brevet contre Apple. Un tribunal de Munich avait décidé qu’Apple devait cesser la vente de l’iPhone 7 et de l’iPhone 8 en Allemagne pour violation de la technologie Qualcomm en matière d’économies d’énergie sur les smartphones.

Apple et Qualcomm se disputent des brevets depuis 2017, une bataille qui a conduit le fabricant d’iPhone à passer aux puces d’Intel. Les nouveaux modèles iPhone XS et iPhone XR, qui ne faisaient pas partie de l’interdiction allemande, continueront à utiliser des puces Intel.

Let a comment