Le perfectionnement de la robotique progresse à une allure très rapide ces dernières années. Une entreprise comme Boston Dynamics a ainsi pu proposer des robots super perfectionnés dernièrement. Le bio-mimétisme, cette capacité à reproduire artificiellement des facultés rencontrées naturellement chez les animaux, joue un rôle important.

AntBot, le premier robot qui se passe de GPS pour évoluer

C’est ce qui permet notamment au robot AntBot de pouvoir se passer des GPS, l’appareil parvenant à répliquer le système de navigation des fourmis du désert. Il faut dire que ces insectes sont sensibles à la lumière polarisée et aux rayons ultraviolets.

C’est ce qui leur permet de se repérer dans l’espace et de couvrir des centaines de mètres pour trouver de la nourriture ou rentrer dans leur fourmilière. Les fourmis, pour retrouver leur chemin, se base essentiellement sur deux informations : d’une part leur orientation, aidée en cela par la lumière polarisée du ciel, d’autre part la distance parcourue.

AntBot, un robot qui se base sur le bio-mimétisme

C’est sur ces deux informations – distance et cap – que des chercheurs du CNRS et de l’Université d’Aix-Marseille se sont basées pour concevoir AntBot. Les scientifiques ont ainsi reproduit les capacités de navigation hors norme des fourmis.

Muni d’un compas optique et d’un capteur de mouvement optique, AntBot est alors capable d’explorer son environnement et de revenir seul à sa base, à l’instar des fourmis. AntBot, qui ne pèse que 2,3 kg, est équipé de six pattes, ce qui lui garantit une grande mobilité sur les terrains difficiles.

Cela lui permet par la même occasion de pouvoir se mouvoir dans des environnements complexes comme des terrains accidentés. AntBot possède aussi une bonne capacité de précision, ce qui montre que la robotique bio-inspirée détient un réel potentiel d’innovation. Cette technologie pourrait déjà trouver des applications dans les secteurs militaires, dans le domaines des secours dans des zones sinistrées, pour l’exploration spatiale et plus proche de nous… dans le domaine de la navigation des futures véhicules autonomes.

Let a comment