Malgré quelques frayeurs cette année concernant l’iPhone, Apple reste à la troisième place du Fortune 500 pour 2019. Rappelons que ce dernier classe les entreprises en fonction du chiffre d’affaires total de leurs exercices respectifs et que la firme californienne y figure depuis maintenant 37 ans (à des places diverses, il est vrai).

Pour l’occasion, Fortune indique au sujet d’Apple: « On se souviendra de cette année, comme la première où Apple a atteint la valeur de 1 000 milliards de dollars, mais aussi celle du ralentissement de l’iPhone, le plus grand produit d’Apple. Avant l’introduction de l’iPod -le précurseur de l’iPhone-, Apple était un fabricant d’ordinateurs passionnant. Désormais, seuls un commerce de vente au détail et une société pétrolière sont devant elle. Son défi : […] se repositionner en tant que fournisseur de Services. Mais, iTunes, Apple Music, iCloud et les ventes de son célèbre Apple Store génèrent déjà des milliards de dollars ».

Cette année, le classement comprend des sociétés américaines ou qui exercent leur activité aux États-Unis (et qui y sont rattachées comptablement et fiscalement). Au top 10 et par ordre décroissant, on retrouve Walmart, Exxon Mobile, Apple, Berkshire Hathaway, Amazon, le groupe United Health, McKesson, CVS Health, AT & T et AmerisourceBergen.

Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.