SITUATION A LA MI-JOURNÉE 

Plusieurs dizaines de lycées de la région parisienne sont à nouveau mobilisés ce vendredi avec toujours des incidents, pour la cinquième journée d’un mouvement né dans le sillage de celui des “gilets jaunes”. 

Plus de 200 lycées étaient perturbés par des blocages, à la mi-journée, sur tout le territoire français, selon les chiffres du Ministère de l’Education Nationale que nous avons joint à la mi-journée. Le territoire français compte 4 200 lycées et établissements régionaux d’enseignement adapté, dont 1 500 lycées professionnels. 

A Mulhouse, un policier a été grièvement blessé lors d’une manifestation de lycéens dans le centre-ville. 

A Lyon, des rassemblements lycéens de l’agglomération lyonnaise se sont rapidement tendus avec jets de pierres et de bouteilles en direction des forces de l’ordre, qui ont répondu par des gaz lacrymogènes. Selon la préfecture, une interpellation a été effectuée en marge de la manifestation.

Par ailleurs, des incidents ont éclaté aux abords de plusieurs lycées, situés principalement dans l’est lyonnais, et ont donné lieu à 17 interpellations. 

En région parisienne, de nombreux établissements étaient encore bloqués, à la mi-journée. On recense plusieurs interpellations, des voitures brûlées et des départs de feu. A Paris, de nombreux lycées ont convergé de la Place Stalingrad à la place de la République. 

A Nantes, les lycées font face aux forces de l’ordre, depuis ce matin. Tout comme à Rennes où six lycées étaient mobilisés, ce vendredi. Dans le Nord, plusieurs lycées sont également bloqués, tout comme dans le Doubs où près de 200 lycéens ont fait face aux forces de l’ordre. Des journalistes ont assisté à des jets de bouteilles d’acide. 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.