Zoom annonce se recentrer sur la sécurité et la confidentialité

Spread the love
Zoom annonce se recentrer sur la sécurité et la confidentialité

Zoom souhaite redresser la barre face au torrent de critiques ayant visé l’application de visioconférence au cours des semaines passées. Dans un post de blog, le PDG de Zoom revient sur les récentes évolutions de son entreprise pour faire face à la croissance fulgurante du nombre d’utilisateurs, et annoncer les nouvelles mesures prises afin de répondre aux critiques.

« A la fin du mois de décembre de l’année dernière, le nombre maximum de participants aux réunions quotidiennes, gratuites et payantes, menées sur Zoom était d’environ 10 millions. En mars de cette année, nous avons atteint plus de 200 millions de participants aux réunions quotidiennes, gratuites et payantes », explique ainsi Eric S. Yuan en préambule de son post. Il explique que son entreprise ne s’attendait pas à une telle croissance et que cette soudaine popularité s’accompagne de cas utilisateurs nouveaux que les employés n’avaient pas forcement prévus.

publicité

Pour faire face aux critiques et répondre aux interrogations, le dirigeant détaille une série de mesures prises par Zoom : à compter du 1er avril et pour le trimestre à venir, toutes les équipes cesseront ainsi de travailler sur le développement de nouvelles fonctionnalités afin de se concentrer sur les problèmes de sécurité et de confidentialité des données. La société prévoit également d’améliorer son programme de bug bounty, de prendre contact avec ses nouveaux utilisateurs pour mieux comprendre leur utilisation de Zoom, de lancer un processus de test d’intrusion afin d’éprouver la sécurité de leur produit et le lancement d’un rapport de transparence destiné à clarifier la position de Zoom à l’égard des demandes d’interception légales.

Le dirigeant tiendra également un point hebdomadaire afin de tenir la communauté informée des avancées sur ces différents sujets.

Le succès de Zoom lui a valu de nombreuses critiques au cours des dernières semaines, dont nous vous parlions déjà dans un article publié hier. L’annonce, hier, de l’ouverture d’une enquête par le procureur de New York sur les pratiques de Zoom en matière de sécurité et de protection des données a peut-être été le déclic ayant conduit le dirigeant à montrer patte blanche sur ces sujets.

Leave a Reply