«Zemmour boys» et instrumentalisation des victimes du terrorisme : une plainte déposée – Libération

Spread the love
Récup

Article réservé aux abonnés

L’association 13onze15 a déposé plainte après la diffusion, mardi après-midi, de photomontages de victimes du terrorisme par des soutiens de l’éditorialiste qui souhaitent le voir candidat pour 2022.

par Pierre Plottu et Maxime Macé

Les associations et familles de victimes des attentats n’ont pas de mots assez durs pour dénoncer l’instrumentalisation de leurs proches tombés le 13 novembre 2015 par les cercles qui militent pour la candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022. Cette campagne a été organisée et amplifiée par les relais notoires de l’éditorialiste condamné pour incitation à la haine raciale – mais qui s’en est toutefois soigneusement tenu à l’écart –, avec le mot-clé #NosViesComptent sur Twitter. Une récupération indigne et dangereuse selon les proches de victimes contactés par Libération.

L’enseignant Samuel Paty, Laura et Mauranne (assassinées par un terroriste à la gare de Marseille), Eric Zemmour

Leave a Reply