Selon The Wall Street Journal, les derniers changements dans l’organigramme d’Apple pourraient n’être qu’une partie émergée de l’iceberg. En effet, la crise de l’iPhone pourrait être aussi profonde que certains analystes le prédisent et impliquerait une réorganisation en profondeur autour des Services et de Siri.En effet, dans le récent jeu de chaises musicales, seuls deux d’entre eux ont été véritablement médiatisés : le remplacement de Bill Stasior (VP de Siri) par John Giannandrea, responsable de l’intelligence artificielle chez Apple. Ou encore le départ d’Angela Ahrendts, remplacée par Deirdre O’Brien pour un poste surdimensionné « Retail + People ».

Plus encore, ces modifications auraient conduit à la suspension de plusieurs projets et à la réévaluation des priorités d’Apple (mais lesquelles ?). Ainsi, on pourrait citer cette réduction des effectifs touchant 200 salariés affectés au Projet Titan et leur réaffectation partielle vers Apple Vidéo. En pratique, de nombreux employés n’étant pas habitués à cette instabilité dans leur leadership s’en trouvent un peu perdus.

« C’est un signe que la société essaie de trouver la formule qui convient à la prochaine décennie », a déclaré Gene Munster (Loup Ventures). « La technologie évolue et Apple doit continuer à peaufiner sa structure pour être sûre de poursuivre sa croissance ».

Bien que l’iPhone représente encore environ les deux tiers des revenus, Cupertino exhorte ses investisseurs à se concentrer sur la croissance et le potentiel des Services (Apple Music, App Store, Apple Pay, Apple Care…). Selon Morgan Stanley,les Services devraient dépasser les 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour l’exercice 2020 et représenter plus de 60% environ de la croissance totale des revenus d’Apple sur cinq ans.

Pour autant, il ne s’agirait pas d’abandonner son produit phare -loin de là, surtout que les Services se développent en grande partie grâce à l’iPhone. La démarche serait alors orientée pour préserver la fidélité des clients de l’iPhone. Tout comme Amazon a utilisé les offres de média et de musique pour booster son service « Prime », Apple pourrait adopter la même stratégie pour relancer l’iPhone.

Source

Let a comment