Withings : les Français dorment mieux et ne grossissent pas pendant le confinement

Spread the love

Avec ses balances et ses montres connectées à l’application Health Mate, Withings est dans une position unique pour observer les effets physiologiques des mesures de confinement. Le fabricant français publie ainsi une étude sur l’évolution des courbes de poids, d’activité, de qualité et de durée du sommeil, ou encore de fréquence cardiaque, des utilisateurs de ses produits. Avec une première conclusion : l’étrangeté de la situation n’empêche pas les Français de dormir.

Image Withings.

Pour réaliser cette étude, Withings a compilé les données remontées par ses balances, montres, dispositifs de suivi du sommeil, et thermomètres connectés. Le fabricant s’est intéressé à la France bien sûr, mais aussi aux États-Unis et à la Chine, ainsi qu’à plusieurs pays européens. Dans chaque pays, Withings a constitué « un échantillon représentatif d’au moins 100 000 utilisateurs », dont les données « ont été rigoureusement agrégées et anonymisées ».

Sans surprise, les utilisateurs des produits de Withings se déplacent beaucoup moins. La baisse du nombre de pas quotidiens est d’autant plus sensible que les mesures de confinement sont strictes : elle atteint 27 % en France, 28 % en Italie, et même 40 % en Espagne. Les Allemands marchent à peine moins que d’habitude, et dans un pays comme la Suède qui n’impose pas le confinement, les déplacements à pied augmentent même de 6 %.

Withings observe de forts contrastes aux États-Unis. Le nombre de pas quotidien baisse de « seulement » 8 % en Illinois et 9 % en California, parmi les premiers États confinés, mais de 22 % dans l’État de New York. À l’inverse, les déplacements pédestres augmentent jusqu’à 16 % dans l’Indiana. Dans les États plus touristiques comme le Connecticut et ruraux comme la Virginie-Occidentale, le confinement est probablement propice aux longues ballades.

Mais revenons en France. Withings observe « un certain relâchement » depuis quelques jours, après plus d’un mois d’enfermement, avec une légère remontée des activités extérieures. Pour autant, le fabricant n’est pas convaincu par cette idée qui voudrait que le confinement ait créé une nation de coureurs du dimanche, prêts à suer pour profiter des rayons du soleil. Le progrès des activités intérieures est nettement plus évident.

Au début du confinement, les médecins s’inquiétaient des conséquences du stress causé par cette situation exceptionnelle sur le sommeil et la santé cardiaque. Puisqu’ils n’ont plus forcément besoin de sauter dans le métro ou la voiture, les Français dorment une vingtaine de minutes supplémentaires chaque nuit, et le « score de sommeil » calculé par l’application Health Mate augmente. Surtout, la différence de l’heure de coucher entre la semaine et le weekend tend à s’effacer.

Alors que les Italiens se sont calés sur les horaires du weekend, les Français ont plutôt choisi les horaires de semaine. S’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives, surtout avec une population si caractéristique que celle des utilisateurs de balances et de montres connectées, les mesures de confinement semblent aussi avoir un effet positif sur les anomalies cardiaques.

Pour le moment, l’effet du confinement sur la courbe de poids semble limité. Les utilisateurs chinois ont pris 250 grammes en moyenne, contre 195 grammes pour les Italiens, 189 grammes pour les Allemands, 117 grammes pour les Espagnols… et seulement 84 grammes pour les Français. Le maintien d’une activité physique et la meilleure qualité de sommeil pourrait expliquer ce bon résultat, comme… un « accident » statistique causé par une baisse du nombre de pesées.

« La qualité du sommeil, élément déterminant de la santé au quotidien, s’améliore », explique Mathieu Letombe, « l’activité physique a pu se maintenir à un niveau acceptable et la prise de poids semble maitrisée. » « En cette période de crise sanitaire », poursuit le directeur général de Withings, « la santé est une préoccupation généralisée et les gouvernements en “encadrant” l’activité physique, ont aussi favorisé cette prise de conscience généralisée ».

Pour l’anecdote, les stocks du thermomètre Thermo avaient été vidés au début du confinement. Le nombre de mesures de température corporelle « a explosé pendant les premières semaines de l’épidémie », mais est rapidement revenu au niveau habituel. Dans la liste des grands gagnants du confinement, il faudra probablement ajouter Withings.

Leave a Reply