Windows 7 prendra officiellement sa retraite le 14 janvier 2020. Cette date va être un moment difficile pour ses utilisateurs mais également pour Microsoft.

Comme le montrent les statistiques de NetMarketShare pour le mois d’août, Windows 7 est encore très populaire. Il occupe la deuxième place des systèmes d’exploitation pour PC de bureau les plus utilisés au monde. Sa part de marché se situe aux alentours de 34%. Il est certain que six mois ne vont pas suffire à le faire disparaitre du paysage informatique. Cet OS de 2009 est là pour durer.

En d’autres termes, tout le monde n’est pas prêt à l’abandonner. Si l’histoire de Windows XP se répète beaucoup continueront à l’exploiter malgré un risque grandissant d’insécurité. Sans mises à jour de sécurité et de correctif, il va devenir une cible facile et convoitée.

Il faudra donc un jour ou l’autre envisager son abandon pour un autre système d’exploitation.

Windows 7, existe-t-il des alternatives ?

Si vous posez cette question à Microsoft, la réponse est rapide, Windows 10. Windows 10 est devenu la grande star mais par forcement pour tout le monde. Depuis son lancement, il a dévoilé plusieurs cotés obscures comme une télémétrie trop présente, de la publicité et une maintenance problématique.

Linux peut être une alternative à Windows 7. Ce choix est intéressant pour les entreprises principalement en raison des économies financières possibles. Son adoption demande cependant des investissements pour optimiser la compatibilité logicielle tout en assurant une formation du personnel. Pour les consommateurs, une migration vers Linux est une tâche plus simple. Certaines distributions telles que Linux Mint ou Ubuntu sont devenues plus conviviales au travers d’une interface familière et proche de celle de Windows.

Il existe aussi l’univers d’Apple avec macOS. Son adoption n’est cependant pas simple. C’est une plate-forme complètement différente de celle de Windows 7. Son exploitation réclame de nouvelles applications mais pas seulement. Des investissements sont nécessaires car cet OS ne fonctionne que sur des appareils Apple généralement assez chers.

Enfin il y a les Chromebooks pour les utilisateurs adeptes d’Internet et de ses services cloud.  Ces appareils sont abordables ce qui expliquent en partie leur succès.

Au final, nous n’avons pas énormément d’alternatives à Windows 7. La concurrence se résume à Windows 10, linux, macOS et Chromebook. Le problème est donc de faire le bon choix en prenant en compte une multitude de facteurs…

Windows 7 n’est pas près de disparaître

Advertisements

Leave a Reply