Windows 12 : Microsoft prépare sa riposte à l’Apple M3 avec sa propre puce ARM maison

Une petite indiscrétion de Microsoft sur ses offres d’emploi a révélé un détail particulièrement intéressant sur ce qui nous attend avec Windows 12. En effet, la firme de Redmond cherche visiblement à développer ses propres puces ARM maison. Une stratégie qui n’a rien d’un hasard, tandis qu’Apple fait toujours plus fort sur le marché du PC avec ses processeurs M2 et bientôt M3.

windows 11 applications

Au vu des récentes données sur l’adoption de Windows 11, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez pas encore installé le dernier système d’exploitation de Microsoft. Ce qui n’empêche pas la firme de travailler ardemment sur son successeur. En effet, Windows 12 fait d’ores et déjà parler de lui, et ce, depuis plusieurs mois. Il y a de quoi être impatient. En plus de toutes les promesses autour de l’OS, Microsoft pourrait bien révolutionner quelque peu le marché du PC.

Pour mener à bien cette révolution, le constructeur aurait monté une équipe spéciale, baptisée la Silicon Team. Vous aurez peut-être déjà compris de quoi il s’agit avec ce nom : Microsoft cherche vraisemblablement à développer sa propre puce maison. Une théorie d’ailleurs confirmée par plusieurs offres d’emploi, repéré par Windows Latest, qui ne pourrait pas être plus explicite sur le sujet.

Microsoft se prépare à affronter Apple sur le terrain des puces ARM

« Le candidat sera responsable de la construction de SoC complexes, à la pointe de la technologie, utilisant des nœuds technologiques de silicium de premier plan », écrit ainsi Microsoft dans l’une de ces offres. Plus loin, l’entreprise détaille en précisant que l’ingénieur sera chargé « créer des modèles de programmation SoC, des exigences de performance SoC complètes et claires ».

Sur le même sujet — Windows 12 : Intel lâche un premier indice sur la nouvelle version de l’OS

Ce nouveau projet ne vient bien sûr pas de nulle part. L’intention de venir titiller Apple sur son propre terrain est on ne peut plus claire, d’autant que sa puce M3 surpuissante, prévue pour cette année, fait déjà saliver les utilisateurs. De son côté, Microsoft compte donc s’imposer sur la partie hardware donc, mais aussi logicielle, notamment avec une intégration poussée de l’IA dans son système d’exploitation.

Source : Windows Latest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *