Windows 11, votre PC est-il compatible ? PC Health Check de Microsoft est disponible en téléchargement

Spread the love

Le lancement Windows 11 approche. Son déploiement va débuter le 5 octobre prochain. Ce nouveau système d’exploitation a beaucoup fait parler en particulier en raison de ses besoins matériels et logiciel.

La configuration système minimale requise pour installer Windows 11 sur un PC a été une source de polémique. La situation est toujours problématique si bien qu’il n’est évident de savoir si son ordinateur est éligible à la mise à jour gratuite. Microsoft a tenté d’aider les utilisateurs à ce sujet mais cela n’a pas été une réussite.

L’application PC Health Check fait se grand retour après avoir été supprimée des serveurs du géant. Ce n’est pas vraiment une surprise sachant qu’elle est proposée depuis plusieus jours aux utilisateurs du programme Windows Insider.

Windows 11 et PC Health Check

La version finale de cet utilitaire est donc disponible pour tout le monde. Si votre PC exécute Windows 10, vous pouvez l’essayer afin de savoir si il est éligible ou non à la mise à jour gratuite vers Windows 11 ou non.

Windows 11 et PC Health Check

Windows 11 et PC Health Check

Cette nouvelle version de « intégrité du PC » propose différents outils dont l’un détermine si l’ordinateur répond aux critères de la configuration système minimale requise pour installer Windows 11.  Nous avons une liste de plusieurs points vérifiés ou non permettant d’agir selon le verdict.

Dans notre cas le PC est apte à Windows 11.  Sa mécanique répond à tous les critères présentés sous la forme d’une liste.

Il est probable qu’une solution soit proposer afin de contourner les restrictions imposées par Microsoft. Malheureusement il n’est pas certain qu’il s’agira d’une bonne approche. Microsoft a déjà annoncé qu’aucune maintenance ne sera proposée aux PC non pris en charge. A cela s’ajoute des risques d’instabilité et de performance c’est du moins ce qu’affirme Redmond suite à la lecture des données collectées dans le cadre du programme Windows Insider. Les ordinateurs non pris en charge auraient une probabilité plus élevée de plantage de type BSOD.

Leave a Reply