Windows 11 : il vous faudra accepter CE risque si vous l’installez !

Spread the love

Vous pensiez que j’en avais fini avec les articles sur les incompatibilités de Windows 11. Détrompez-vous, c’est loin d’être terminé ! Microsoft vient d’ailleurs d’afficher un nouvel avertissement si vous décidez d’installer Windows 11 sur un PC non compatible. Voyons ce que cela implique.

Si vous installez Windows 11, vous acceptez ce risque !

Décidément, j’ai l’impression de n’écrire que des articles au sujet des incompatibilités de Windows 11 sur les anciens PC. Je ne vais pas aller jusqu’à dire qu’il s’agit d’un véritable fiasco, mais cette politique restrictive de Microsoft a le don d’agacer les utilisateurs, surtout lorsque leur matériel informatique fonctionne parfaitement bien avec le nouveau système d’exploitation de Microsoft. J’en suis d’ailleurs témoin puisque mon Intel Core i7 de sixième génération fait tourner Windows 11 à la perfection malgré le fait qu’il date pourtant de 2015 !

waiver-windows-11

Après la sortie de l’outil PC Health Check hier qui permet de savoir si son PC peut, ou non, recevoir la mise à jour vers Windows 11, place une nouvelle alerte de Microsoft qui se présente lors de l’installation sur un PC dit « incompatible ». Comme l’a remarqué le site TheVerge, un nouvel écran apparait lors de l’installation de Windows 11 pour alerter l’utilisateur des risques qu’il prend si son PC ne supporte pas « officiellement » le nouveau système. Il doit d’ailleurs explicitement accepter ces conditions d’utilisation :

« Ce PC ne répond pas à la configuration système minimale requise pour exécuter Windows 11 – ces exigences contribuent à garantir une expérience plus fiable et de meilleure qualité. L’installation de Windows 11 sur ce PC n’est pas recommandée et peut entraîner des problèmes de compatibilité. Si vous procédez à l’installation de Windows 11, votre PC ne sera plus pris en charge et ne pourra plus recevoir de mises à jour. Les dommages causés à votre PC en raison d’un manque de compatibilité ne sont pas couverts par la garantie du fabricant. En sélectionnant Accepter, vous reconnaissez avoir lu et compris cette déclaration »

Concrètement, si PCHealthCheck indique que votre appareil actuellement sous Windows 10 n’est pas compatible avec Windows 11, vous ne pourrez pas recevoir la mise à niveau directement via Windows Update. En revanche, il sera possible de télécharger le fichier ISO de Windows 11 et ensuite d’installer le système sur votre PC malgré qu’il ne puisse officiellement pas recevoir la mise à niveau. Seul prérequis visiblement obligatoire : avoir activé le Secure Boot et la puce TPM 2.0 dans le BIOS. Une fois le processus d’installation lancé sur votre PC, l’écran que vous je vous montrais ci-dessus s’affichera et vous devrez donc accepter explicitement les conditions avant de pourvoir poursuivre l’installation.

Quels sont les risques si vous forcez l’installation ?

Comme l’indique Microsoft lors du processus d’installation sur un PC dit « incompatible », le risque principal est le fait de ne plus recevoir de mises à jour par la suite. La firme se réserve le droit de vous refuser les mises à jour ultérieures si vous décidez de poursuivre l’installation… du moins en théorie. Dans la pratique, vous recevrez au moins pendant 18 mois des mises à jour de sécurité mensuelles donc en installant Windows 11, vous êtes pratiquement certain de recevoir les mises à jour cumulatives jusqu’à mars 2023. La date de fin de support de Windows 10 étant le 14 octobre 2025, à vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

Là où cela risque de coincer à mon sens, c’est si Microsoft apporte par la suite une fonctionnalité qui ne fonctionne que sur des processeurs de dernière génération. Certains pensent que Microsoft continue actuellement à modulariser Windows 11. L’interface « Shell » a notamment été en grande partie séparée du reste du système avec Windows 11 et la prochaine étape pourrait concerner la couche applicative. Si cela se confirme, alors certaines fonctionnalités de virtualisation devront être prises en charge et elles ne sont disponibles que sur certains processeurs. J’imagine que cela prendra encore des années si tel est le cas. 

Bref, j’espère que cet article vous éclairera un peu plus sur les risques liés à l’installation de Windows 11 sur un PC incompatible. N’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux si vous l’avez apprécié, je ne vous le demande jamais assez et pourtant c’est important pour que votre cher site puisse perdurer ! =)

Leave a Reply