Windows 11, du gaming uniquement pour les PC récents ? les joueurs ne vont pas être contents

Spread the love

Windows 11 sera disponible le 5 octobre prochain. Son déploiement va se faire par étape au travers d’une approche prudente. Officiellement il va demander la présence d’un processeur récent, du TPM 2.0 et du Secure Boot.

Microsoft a cependant confirmé que les appareils plus anciens pourront l’essayer. Par contre ils ne seront pas pris en charge par la maintenance du système d’exploitation. En clair Redmond ne proposera pas de support ni de mise à jour.

La configuration minimale officielle demande un processeur Intel Core de 8ième génération ou une puce Ryzen 2000 series ou plus récent. A cela s’ajoute la prise en charge du TPM 2.0 et du Secure Boot. TPM est la contraction de Trusted Platform Module. Il s’agit d’un module de sécurité installé sur votre PC conçu proposer des « fonctions matérielles de sécurité ». Aux yeux de Microsoft, c’est un important bouclier contre les logiciels malveillants incapables de l’altérer.

Windows 11 et Valorant exige du TPM 2.0

Microsoft a récemment expliqué que les utilisateurs peuvent toujours installer ce nouveau système d’exploitation manuellement sur un PC ne répondant pas à cette configuration. Il faut pour cela passer par un ISO ou l’utilitaire de création de support. Par contre cela ne veut pas dire que tout sera opérationnel en particulier pour les joueurs. Les développeurs peuvent décider de bloquer leurs jeux sur du matériel non pris en charge.

C’est par exemple ce qui se passe avec le titre Valorant de Riot Games. Comme le dévoile une capture d’écran le jeu ne démarre pas si la configuration ne dispose pas du TPM 2.0 et du Secure Boot.

Windows 11, le jeu Valorant exige la présence d’un module TPM 2.0

Cette situation est liée à une récente mise à jour du système anti-triche Vanguard qui s’appuie désormais sur le TPM 2.0 et le Secure Boot. Cette contrainte s’applique unique aux joueurs sous Windows 11 car le titre fonctionne avec un PC Windows 10 ne répondant pas aux exigences du nouvel OS de Microsoft.

Il n’est pas impossible que d’autres systèmes anti-triches populaires comme Easy Anti-Cheat de Fortnite nécessitent dans l’avenir du TPM 2.0 et du Secure Boot sous Windows 11.

Leave a Reply