Windows 10 permet désormais d’accéder aux systèmes de fichiers Linux via WSL 2

Spread the love
Windows 10 permet désormais d'accéder aux systèmes de fichiers Linux via WSL 2

La dernière preview Windows 10 de Microsoft permet aux utilisateurs de joindre et de monter un disque physique à l’intérieur de leur distribution de choix du sous-système Windows pour Linux 2 (WSL 2).

La nouvelle fonction est disponible dans Windows 10 Insider Preview build 20211, que Microsoft vient de mettre à la disposition des utilisateurs Windows Insiders dans la chaîne Dev.

publicité

Cette fonction permet aux utilisateurs d’accéder à des systèmes de fichiers Linux, tels que ext4, qui ne sont pas pris en charge par Windows en mode natif. Cela signifie également que ceux qui démarrent à la fois Windows et Linux avec des disques différents peuvent désormais accéder aux fichiers Linux à partir de Windows.

En outre, après avoir monté un disque physique, les utilisateurs de Windows 10 WSL 2 peuvent accéder aux fichiers Linux qu’il contient à l’aide de l’application Windows File Explorer, qui s’appuie sur le WSL File Explorer, intégration introduite par Microsoft au début de l’année. Les utilisateurs doivent se rendre sur \wsl$ dans l’explorateur de fichiers et ensuite aller dans le dossier de montage.

La nouvelle fonction de WSL 2 que Microsoft ajoute pour prendre en charge les systèmes de fichiers Windows non natifs est “wsl –mount”, qui peut être exécutée à partir d’une fenêtre PowerShell avec des privilèges administrateur. Celle-ci permet aux utilisateurs de monter un disque physique dans WSL 2, le système de fichier utilisé par défaut pour monter le disque est ext4. wsl –unmount” permet aux utilisateurs de démonter et de détacher le disque de WSL 2.

Cette nouvelle preview s’appuie sur les efforts de Microsoft pour améliorer Linux sur le bureau Windows 10 en 2020.

Microsoft note qu’il y a trois principales limitations actuelles de la fonction. Seuls des disques entiers peuvent être montés sur WSL 2, donc les utilisateurs ne peuvent pas monter une partition.

“Concrètement, cela signifie qu’il n’est pas possible d’utiliser wsl –mount pour lire une partition sur le périphérique de démarrage, car ce périphérique ne peut pas être détaché de Windows”, explique Microsoft dans la documentation WSL.

Il ne prend pas en charge les lecteurs flash USB pour l’instant, mais les disques USB sont pris en charge.

De plus, Microsoft note que “seuls les systèmes de fichiers qui sont supportés nativement dans le noyau peuvent être montés par wsl –mount”.

“Cela signifie qu’il n’est pas possible d’utiliser les pilotes de systèmes de fichiers installés (comme NTFS-3G par exemple) en utilisant wsl –mount.”

Microsoft a également confirmé qu’il se penchait sur les rapports d’utilisateurs qui ont fait surface cette semaine suite à aux correctifs de septembre 2020 qui bloquent WSL 2. Le problème est répertorié parmi plusieurs problèmes connus avec cette version preview.

“Nous enquêtons sur un problème affectant WSL 2 au cours duquel les utilisateurs peuvent recevoir l’erreur : ‘The remote procedure call failed’ on startup,” a noté Microsoft.

Microsoft a également corrigé un problème dans le menu Démarrer qui faisait que les tuiles affichaient une barre “Mise à jour en cours” après qu’une application ait été mise à jour avec succès. Certaines icônes d’application apparaissaient plus petites qu’elles ne devraient l’être. Il inclut également des corrections pour les bugs sur les périphériques Arm64 entraînant des plantages au démarrage de certaines applications, des problèmes de suspension affectant l’écran de verrouillage et le fichier ShellExperienceHost.exe.

Le build corrige un problème qui bloquait le téléchargement de la mise à jour et les utilisateurs ne seront plus invités à réinstaller une mise à jour .NET à chaque fois.

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply