Windows 10, comment connaitre la gourmandise énergétique des applications ?

Spread the love

Windows 10 est capable de proposer des informations sur la gourmandise énergétique des applications en cours d’utilisation. Cette avancée se montre utile à des biens des égards.

Elle permet par exemple de mieux choisir des logiciels avec un ordinateur portable afin d’optimiser son autonomie. La même approche peut-être appliquée avec un ordinateurs de bureau avec comme critère supplémentaire la recherche de silence. En effet une application ou un service gourmand en ressource (CPU ou GPU) va automatiquement augmenter la production de chaleur et donc les besoins en refroidissement.

L’une des approches avec Windows 10 est de créer des rapports d’efficacité énergétique pour avoir un diagnostic concernant l’écosystème logiciel installé. Il existe une autre méthode. Elle passe par le gestionnaire des tâches. L’opération est très simple.

Windows 10, le gestionnaire des tâches est une mine d’informations

Elle se résume à exécuter le gestionnaire des tâches. Vous pouvez le lancer directement en recherchant « gestionnaire des tâches » dans le champ « taper ici pour rechercher » de la barre des tâches. L’autre solution est le raccourci clavier Ctrl-Shift-Esc.

Une fois dans l’application il faut cliquer sur « plus de détails » afin d’avoir un accès à l’ensemble des informations. Ensuite un “clic” sur la colonne « Nom » permet de classer les applications et les processus par ordre alphabétique.

Windows 10 et le gestionnaire des tâches.

Windows 10 et le gestionnaire des tâches.

Pour chaque entrée nous avons des informations sur son statut, sa gourmandise « processeur », mémoire, disque, réseau ou encore GPU. La colonne qui nous intéresse est “consommation d’énergie”. Pour connaitre l’application ou le processus en arrière-plan le plus gourmand eil suffit de cliquer sur cette fameuse colonne.

Windows 10 et le gestionnaire des tâches.

Windows 10 et le gestionnaire des tâches.

Dans notre cas il s’agit d’Antimalware Service Executable avec des besoins sur « très faible ». Cette colonne propose un bilan « instantané » cependant “Tendance de consommation d’énergie” est plus percutant puisque le verdict repose sur une moyen

De manière plus générale tout ce qui est répertorié comme élevé ou très élevé consomme beaucoup de puissance. Les noms de processus permettent de savoir de quelles applications ou services il s’agit. En cas de navigateur Internet l’opération se complexifie un peu car l’origine est liée à un onglet ou des onglets. Il faut dans ce cas procéder par étape en les fermant les uns derrière les autres tout en surveillant le gestionnaire de tâches

Leave a Reply