Wikipedia est une encyclopédie assez fiable et sur laquelle se reposent beaucoup d’internautes pour rechercher une information. Cela n’empêche pas le site d’être régulièrement l’objet de vandalisme. En début d’année par exemple, plusieurs farceurs avaient remplacé la photo de Donald Trump par un pénis, ce qui avait eu pour conséquence d’influencer les assistants vocaux qui se fient à l’encyclopédie en ligne.

Dans un longue enquête la BBC revient sur d’autres tentatives de manipulations de Wikipedia qui cette fois n’ont rien d’une blague. Des internautes chinois ont en effet pris l’initiative de modifier les articles revêtant un enjeu pour leur pays. Ce sont des contributeurs taïwanais qui ont tiré la sonnette d’alarme. En septembre dernier, Taiwan était ainsi décrit non pas comme un « État d’Asie du Sud-Est » mais comme « une province de la République populaire de Chine ».

Une stratégie délibérée visant à imposer le point de vue chinois sur Wikipedia

Le massacre survenu sur la place Tiananmen en 1989 n’est plus qualifié comme tel, il ne s’agit plus que « d’un incident du 4 juin visant à réprimer des émeutes contre-révolutionnaires ». Sur l’actualité plus récente, la page consacrée aux manifestations à Hong Kong est elle aussi l’objet d’une controverse car pour les internautes taïwanais, il s’agit de manifestations mais pour les Chinois, il s’agit d’émeutes.

La BBC cite de nombreux autres exemples et a relevé 1200 changements sur des articles à fort enjeu politique. Ces modifications mises bout à bout semblent bien former un système. Un responsable gouvernemental et plusieurs universitaires chinois ont bien récemment demandé aux citoyens de corriger les passages qu’ils considèrent comme erronés. Dans un article publié dans un journal scientifique, ils précisent «qu’en raison de l’influence des médias étrangers, les entrées de Wikipédia contiennent un grand nombre de paroles préjudiciables au gouvernement chinois. »

Et les chercheurs d’ajouter : «  Nous devons développer une stratégie de communication externe ciblée, qui comprend non seulement la reconstruction d’un ensemble de systèmes de discours de communication externe, mais également la formation d’éditeurs influents sur la plateforme wiki. »

Cette stratégie est donc très claire et même revendiquée de bonne foi. De nombreux Chinois sont en effet intimement persuadés que les perceptions qu’ont les gens sur la Chine à l’étranger sont basés sur des incompréhensions.

Il s’agit bel et bien d’un enjeu important pour Wikipedia. Cette volonté étatique d’influencer le contenu de l’encyclopédie diffère en effet radicalement de sa philosophie initiale basée sur la connaissance ouverte à tous et qui mise sur des communautés dévouées de bénévoles. On a affaire à des individus très organisés bien décidés à imposer leur vision du monde.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply