White trash pour des vacances peu ordinaires

Spread the love
White trash pour des vacances peu ordinaires

C’est un euphémisme que de dire que nous vivons un été peu ordinaire, mais ce n’est pas une raison pour déroger aux bonnes habitudes. Le Zapping décrypté prend un repos bien mérité, après une année hautement mouvementée. Afin de ne pas vous abandonner, voici quelques suggestions de série.

Shameless, version américaine : l’informatique reste un privilège

Si vous êtes passé à côté du phénomène Shameless, vous pouvez rattraper votre retard et faire connaissance avec la famille Gallagher sur Prime Video. Fiona Gallagher doit gérer ses frères et sœurs, son père alcoolique et flemmard, sa mère bipolaire et loufoque, le tout avec des moyens financiers limités.

publicité

Son frère Lip, cerveau de la famille, aurait pu faire de grandes études. Il se voit même offrir un stage dans une start-up. Quant à Libby, à la faveur d’une rentrée d’argent inespérée, elle joue les influenceuses sur Instagram. Les voisins des Gallagher — Kevin et Veronica — arrondissent leurs fins de mois grâce à des séances coquines sur le Web.

Passé les premiers épisodes, il faut regarder Shameless avec du recul et de l’ironie. Certains passages, très grinçants ne seront pas sans vous rappeler quelques situations personnellement vécues, notamment la dernière saison. Mais, en tant que nerd, quelque chose vous sautera aux yeux.

Sur le Web, vous trouvez des quantités de blogs et de recommandations, pour vous faire facilement de l’argent en ligne. La grande mode actuelle est la cryptomonnaie. Mais la réalité est bien montrée dans Shameless : cela reste un privilège. Pour qui doit s’occuper d’une famille, jongler avec les factures et n’a pas un ordinateur à disposition, cela reste inaccessible. Sans vous dévoiler toutes les saisons, vous vous régalerez avec la perquisition du FBI dans les locaux de la start-up où Lip est stagiaire.

Shameless est disponible sur Prime Video dans son intégralité.

Mon oncle Charlie : du dilettante au gentil garçon

Parmi les premiers gros succès de Chuck Lorre, papa de The Big Bang Theory et de Young Sheldon, on compte mon oncle Charlie. La série met en scène Charlie Sheen, qui se retrouve à héberger son frère et le rejeton de ce dernier, après qu’il ait été fichu dehors par sa femme. Problème : il va s’incruster et cela va durer pendant 12 saisons.

Initialement construit pour coller à la personnalité de Charlie Sheen, le show a dû changer de personnage principal en cours de route, en raison des problèmes de comportement de l’acteur principal. Les scénaristes ne manquent d’ailleurs pas de l’égratigner sur les dernières saisons, jusqu’à l’épisode final. En dépit des pleureuses de la SACEM en France, on s’amusera du fait qu’il existe encore des créateurs de musique qui arrivent à gagner leur vie sans l’exception culturelle.

Au revoir Charlie et bonjour Walden à partir de la saison 9, ce qui nous permet de découvrir certaines prémices de The Big Bang Theory. Le changement de personnages donne l’occasion à Chuck Lorre de se moquer gentiment des start-up, qui se sont vendues à des sommes délirantes, sans pour autant être réellement révolutionnaires. Ouvrez l’œil : vous retrouverez un personnage de cette série dans The Big Bang Theory.

Mon oncle Charlie est disponible sur Prime Video dans son intégralité.

Bad Bloods : au cœur de la mafia canadienne

Netflix sait faire (ou acheter) des séries sur les narcos et nous le prouve une fois encore avec le biopic très romancé sur Vito Rizzuto. La narration est opérée par Declan Gardiner, qui est une invention du scénario et l’action se déroule de son point de vue. Il est interprété par l’immense Kim Coates, aperçu dans Sons of Anarchy, Prison Break, Fantasy Island ou encore Pearl Harbor.

À la différence d’El Chapo, également disponible sur Netflix, Bad Bloods est beaucoup mieux rythmé, plus vif et on ne se perd pas dans les personnages.

Dans cette sélection, Bad Bloods fait figure de curiosité, car il est le seul à n’avoir aucun lien direct ou indirect avec l’informatique, mais sa possible prolongation est à l’image de la guerre des studios actuelle. Diffusée au Canada, elle est rachetée par Netflix et c’est avec une certaine impatience que les fans attendent de savoir si elle sera prolongée pour une troisième saison.

Bad Bloods est à découvrir sur Netflix.

Le Zapping décrypté vous souhaite de bonnes vacances et vous retrouvera en septembre.

Leave a Reply