Washington lance un ferme avertissement à Moscou sur le sort de Navalny – Le Figaro

Spread the love

Les occidentaux ont fait monter la pression ce dimanche, pour défendre l’opposant russe.

Washington a averti dimanche qu’il y aurait des «conséquences» pour Moscou si Alexeï Navalny mourait, au moment où ses alliés préparaient une grande manifestation en Russie pour «sauver la vie» du principal détracteur du Kremlin, malade et en grève de la faim dans son pénitencier.

La pression occidentale est montée dimanche, l’Union européenne se disant également «profondément inquiète» et appelant à lui donner immédiatement accès à ses médecins de «confiance». Lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’UE se pencheront sur le sort du militant anticorruption de 44 ans.

Les Européens comme les Américains exigent la libération d’Alexeï Navalny. Et la Maison Blanche est montée d’un cran ce week-end. Il «y aura des conséquences si M. Navalny meurt», a lancé Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden, sur CNN. Les autorités russes «sont responsables de la santé» d’Alexeï Navalny, a renchéri dans la foulée le porte-parole de la diplomatie américaine, Ned Price.

Samedi, le président américain avait jugé «totalement injuste» le sort de l’opposant russe. «Le monde entier parle d’Alexeï. Et seulement (Vladimir) Poutine et les médecins de la prison font comme s’il ne se passait rien», a tweeté la porte-parole de l’opposant, Kira Iarmych.

L’ambassadeur russe à Londres, Andreï Kéline, a lui affirmé que Moscou ne le laisserait pas «mourir en prison», tout en l’accusant, sur la BBC dimanche, de «vouloir attirer l’attention».

Les alliés de Navalny ont de leur côté appelé les Russes à sortir dans la rue mercredi à 19h (18h heure de Paris) pour ce qu’ils espèrent être «la plus grande manifestation de l’histoire moderne» de la Russie.

Ce rassemblement est organisé le même jour que le discours annuel du président Vladimir Poutine devant les deux chambres du Parlement, lors duquel il évoquera les «objectifs» pour développer la Russie et les élections législatives de l’automne prochain.

Leave a Reply