VRAI OU FAKE. Covid-19 : est-il possible de se faire vacciner “sans rendez-vous” aussi facilement que le suggè – Franceinfo

Spread the love

A l’approche des vacances d’été et alors que la campagne de vaccination contre le Covid-19 connaît une nette décélération, le gouvernement tente de relancer la machine. “L’hésitation, l’attentisme et la peur du vaccin nous exposent tous face aux variants. Vaccinez-vous, avec ou sans RDV”, a écrit le ministre de la Santé, Olivier Véran, lundi 28 juin sur Twitter. “Vous avez 1 500 centres qui vous attendent, vous pouvez y aller sans rendez-vous, a-t-il également affirmé, le lendemain, sur franceinfo. Si vous y allez ce matin en disant : ‘Je veux me faire vacciner’, vous avez toutes les chances de l’être dans les 10 minutes ou le quart d’heure qui suit.”

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Est-il possible de se faire administrer une dose aussi facilement que le suggère le ministère de la Santé ? Franceinfo revient sur les subtilités et les initiatives menées un peu partout en France à ce sujet.

Premier point important : en règle générale, un rendez-vous est nécessaire dans un centre dédié. Mais les autorités sanitaires ont multiplié ces dernières semaines les efforts pour assouplir la démarche. “On incite, on accompagne, on va chercher les gens, on les appelle. On met en place des barnums dans les villes et dans les villages. On suit le Tour de France avec un camion qui vaccine. Vous en avez maintenant dans les supermarchés, dans les centres commerciaux, dans les distributions de soupes populaires, dans les milieux associatifs : on vaccine partout”, a fait valoir Olivier Véran.

Covid-19 : "Vous avez 1 500 centres qui vous attendent, vous pouvez y aller sans rendez-vous", assure Olivier Véran

En effet, partout en France, des opérations ponctuelles pour des vaccinations sans rendez-vous existent. A Poissy (Yvelines), les volontaires pouvaient se faire vacciner directement, lundi 28 juin, à l’occasion de la retransmission du match France-Suisse pour les huitièmes de finale de l’Euro de foot.

A Limoges (Haute-Vienne), quatre jours de vaccination sans rendez-vous sont proposés au CHU, a relaté Le Populaire du Centre. A Bordeaux, il était possible de se faire vacciner sans rendez-vous au Parc des expositions de Bordeaux-Lac, du 24 au 27 juin, l’après-midi. Une initiative similaire est prévue mercredi à Berck (Pas-de-Calais), rapporte La Voix du Nord. A la gare des Aubrais (Loiret), un “vaccidrive” a été ouvert. “On voulait proposer une offre pratique, sans rendez-vous. En drive, on peut même vacciner plusieurs personnes dans la voiture”, a déclaré Xavier Marotel, le directeur de cabinet de la préfète du Loiret à France Bleu Orléans. A Paris, un centre éphémère a ouvert le 29 juin sur le parvis de l’Hôtel de ville, proposant des créneaux avec et sans rendez-vous. 

Dans les Côtes-d’Armor, un créneau sans rendez-vous a été ouvert pendant une heure à Paimpol, a rapporté France Bleu Armorique. Enfin, des vaccinations sans rendez-vous étaient également possibles, le samedi 26 juin dans un centre commercial de Langueux. Liste non exhaustive…

Pour autant, “la vaccination sans rendez-vous, ce n’est pas le cas dans tous les centres”, relève auprès de franceinfo la plateforme de prise de rendez-vous de la collectivité européenne d’Alsace, où la ville de Colmar propose, par exemple, des vaccinations sans rendez-vous depuis le 29 juin.

Contrairement à ce qu’affirme Olivier Véran, il ne suffit pas de se présenter spontanément dans un centre de vaccination pour être certain d’être vacciné. C’est ce qu’a constaté franceinfo, le 24 juin, dans un centre de l’est parisien : les personnes qui n’avaient pas rendez-vous et souhaitaient être vaccinées étaient recalées et invitées à réserver leur créneau en ligne. Avant de se déplacer, il faut donc vérifier si le centre ciblé propose effectivement des créneaux sans réservation.

“De manière générale, pour se faire vacciner ainsi [sans rendez-vous], il faut de préférence se présenter dans un des centres qui pratiquent la vaccination sans rendez-vous lors des horaires d’ouverture prévus pour ce type d’opération.”

La direction générale de la santé

à franceinfo

Exceptionnelles pour l’instant, les injections sans rendez-vous vont probablement devenir de plus en plus fréquentes pour maintenir un rythme de vaccination élevé afin d’atteindre l’immunité collective. “Le développement des créneaux sans rendez-vous constitue une orientation nationale, et la réflexion sur ce sujet a donc été conduite sur l’ensemble des territoires”, explique la DGS à franceinfo. Elle rappelle que cet élargissement est permis “par l’augmentation constante du nombre de doses allouées sur l’ensemble du territoire” et qu’il “répond à la nécessité de faciliter l’accès à la vaccination à tous”.

Néanmoins, les effets de ces différentes opérations demeurent inconnus. “A ce stade, la volumétrie des injections [sans rendez-vous] est à la marge par rapport aux vaccinations réalisées dans les centres de vaccination”, déclare à franceinfo l’ARS de Bretagne après les récentes initiatives menées sur son territoire. Elle souligne toutefois qu’elles ont “permis sans doute de vacciner des personnes qui ne se seraient pas rendues en centres”. La DGS, elle, affirme qu’il n’est “pas encore possible” de “dresser un bilan consolidé”, à l’échelle nationale, du dispositif sans rendez-vous.

Leave a Reply