Vous avez eu un smartphone 5G à Noël ? Voici où sont les antennes

Spread the love

Vous avez été très sages cette année et le Père Noël vous a déposé un smartphone 5G flambant neuf ? Veinards ! Pour savoir où vous pourrez exploiter au mieux ce nouveau réseau mobile, l’Arcep (gendarme des télécoms) a publié la première carte faisant figurer l’état de déploiement des quatre opérateurs.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous n’allez pas profiter de la 5G tout de suite. Comme on pouvait s’y attendre, le déploiement n’en est qu’à ses débuts. Et si les opérateurs lancent déjà leurs premiers forfaits 5G, force est de constater que vous n’en profiterez pas vraiment. On comprend mieux pourquoi Free a décidé de donner accès à la 5G sans surcoût.

Pour ce premier bilan, l’Arcep indique donc qu’Orange est le plus prolifique dans le déploiement des bandes 3,5 GHz dont les enchères ont eu lieu en septembre et octobre 2020. L’opérateur numéro 1 a installé 475 sites contre 221 pour Free, 115 pour Bouygues Telecom et 97 pour SFR.

Pourtant, les cartes de couverture des différents opérateurs laissent penser que le réseau 5G est déjà presque partout. « Faux ! ».

Attention à la « vraie » et « fausse » 5G

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? L’illisibilité de la couverture 5G a poussé l’association UFC-Que Choisir à interpeller le 15 décembre dernier les quatre opérateurs pour qu’ils modifient leurs cartes de couverture 5G. En cause, une confusion entre la « vraie » et la « fausse » 5G.

Comme lors du déploiement de la 4G, les opérateurs sèment le trouble auprès des consommateurs pour des raisons économiques évidentes. Non, la 5G n’est pas disponible partout. Bien au contraire.

La « vraie » 5G, celle reposant sur les fréquences 3,5 GHz et promettant monts et merveille, est en réalité disponible dans quelques dizaines de communes françaises (voir cartes de l’Arcep).

observatoire 5g decembre arcep

Carte de couverture 5G en décembre 2020. Les points les plus foncés sont de la « vraie » 5G (3,5 GHz) © Arcep

Or, les opérateurs communiquent sur la « fausse » 5G. Cette dernière repose sur les fréquences 700 (seulement utilisées par Free), 1800 et 2100 MHz, les mêmes que celles utilisées pour le réseau 4G. Dans les faits, cette pseudo-5G n’est que de la 4G très légèrement améliorée (meilleure portée et meilleure pénétration dans les bâtiments).

La véritable 5G ne commencera vraiment a se déployer qu’à partir de début 2021, si la situation sanitaire le permet. Les opérateurs concentreront logiquement leurs efforts sur la ville de Paris, le feu vert ayant été accordé par la mairie après une concertation citoyenne.

En résumé, vous aurez sans doute l’occasion de vraiment profiter de la 5G en France que d’ici quelques années. Mais d’ici là vous aurez sans doute changé de smartphone.

Leave a Reply