« Vous avez 50 patients, il y a deux places » : en Martinique et en Guadeloupe, des médecins acculés à faire le tri – Le Monde

Spread the love
Un centre de vaccination en Martinique, le 13 août.

Malgré l’heure matinale, Cyrille Chabartier a les traits tirés dans son bureau du service réanimation polyvalente à l’hôpital de Pierre-Zobda-Quitman, à Fort-de-France. Ce jeudi 19 août, ce médecin anesthésiste-réanimateur vient de terminer une garde dans ce service qu’il dirige au sein du site principal du centre hospitalier universitaire (CHU) de Martinique. Vingt-quatre heures à tenter de sauver 55 patients, tous atteints de formes graves du Covid-19. Pour nombre d’entre eux, malgré les efforts de l’équipe soignante, l’issue est fatale. « Il y a beaucoup de décès. On a encore eu cette nuit le décès d’un jeune homme de 31 ans. Mort du Covid, constate le docteur Chabartier avec résignation. Il avait un certain surpoids, mais on a aussi des gens qui sont atteints de formes très graves, sans présenter aucun facteur de risque. »

Voilà déjà six semaines que la Martinique est confrontée à une vague sans précédent de la pandémie due au SARS-CoV-2. Lors de son allocution télévisée du 12 juillet, le président Emmanuel Macron avait décrété l’état d’urgence sanitaire sur cette île des Antilles et imposé un premier couvre-feu. Cependant, malgré le durcissement des restrictions, puis l’entrée du territoire en confinement renforcé le 10 août, la flambée des cas de Covid-19 s’y poursuit inexorablement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les Antilles submergées par une quatrième vague sans précédent de Covid-19

Mardi 17 août, l’agence régionale de santé (ARS) de Martinique annonçait que le taux d’incidence s’était établi à 1 147 cas pour 100 000 habitants dans la semaine du 9 au 15 août. Ce chiffre vertigineux est, paradoxalement, une bonne nouvelle : une semaine auparavant, le taux d’incidence était de 1 187. La Martinique pourrait donc avoir passé le pic de la quatrième vague de la pandémie. « Cette tendance à la diminution devra être confirmée la semaine prochaine », indique sobrement le dernier communiqué de l’ARS.

« 22 patients en attente »

Cette accalmie toute relative sur le plan des dépistages est loin d’avoir atteint les structures hospitalières de l’île. Le nombre de malades hospitalisés continue toujours d’augmenter : il s’établissait, le 17 août, à 444 patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux et cliniques de Martinique, dont 396 au CHU. C’est 103 de plus que la semaine précédente. En deux mois, le nombre de places en soins critiques a quadruplé sur le territoire : il a été porté à 100, dont 55 au CHU et 18 au sein du module militaire de réanimation, déployé à Fort-de-France début août.

Il vous reste 66.29% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply