Voiture autonome : DJI veut prendre le contrôle de votre volant

Spread the love

DJI officialise sa nouvelle entité pour la voiture autonome. À Shanghai, les drones et stabilisateurs de la firme de Shenzhen ont laissé la place à une nouvelle branche : « DJI Automotive », qui se lance ainsi dans la course au développement de la conduite autonome. Objectif : devenir un équipementier pour les autres constructeurs, et prendre des parts sur Waymo (Google) et Huawei.

Un prototype électrique et autonome

Un premier exemplaire en partenariat avec la marque Baojun vient d’être présenté. Pour l’occasion, DJI s’est invité au salon automobile de la métropole chinoise qui vient d’ouvrir ses portes ce 19 avril. La nouvelle entité de DJI ne compte pas s’adresser directement aux consommateurs, mais à attirer une clientèle B2B : des constructeurs automobiles en quête d’intégrer de nouveaux équipements pour la conduite autonome.

Pour ce faire, DJI Automotive développera le matériel tout comme la partie logiciel. Les modules seront en partie issus du travail de la marque dans les drones, qui ont intégré au fil du temps des capteurs de grande précision pour proposer des modes de pilotage autonome et une fonctionnalité d’évitement. Des capteurs ultrasons et LiDAR seront de la partie.

En janvier 2020 au CES de Las Vegas, c’est par la société Livox (incubé par DJI) que de premiers modules LiDAR de la marque ont été présentés. Jusqu’alors, ils n’ont fait qu’attiser les rumeurs, et annonçaient un avantage clé. DJI, comparé à ses concurrents, lançait sur le marché des modules radicalement moins chers. Google, qui propose un équipement plus évolué, est distancé sur la grille tarifaire. Il propose ses capteurs LiDAR à 5000 dollars contre 800 dollars chez Livox et DJI.

Lire aussi – La technologie LiDAR envoie un signal fort en bourse

Un salon d’envergure

Choisir le salon de Shanghai pour DJI n’est pas anodin. Le Consumer Electronic Show de Las Vegas, ou le rassemblement numéro 1 des entreprises de la tech dans le monde, était une bonne esplanade pour annoncer ses premiers modules. Mais pour la concrétisation chez les constructeurs, le salon automobile de Shanghai est au centre d’un marché de plus de 6,5 millions de ventes au premier trimestre 2021.

DJI joue à domicile, et s’affiche à côté de son concurrent Huawei tout comme les nouvelles marques de voitures électriques, avec Nio et Xpeng au premier plan. Globalement, le salon automobile de Shanghai 2021 n’a jamais autant invité la 5G, l’intelligence artificielle, l’Internet des Objects et la Big data dans ses allées. Tout un symbole.

Leave a Reply