On attendait depuis quelques mois ce type de confrontation. En fait surtout depuis le fameux chrono officiel établi par la Porsche Taycan sur le circuit du Nurburgring, auquel avait tenté de répliquer Tesla, sans valider aucun chrono officiel, tentative dont on est sans nouvelles depuis.

Bref, qu’on apprécie ou pas l’exercice et cette vision de l’automobile, même à l’aire de l’électrique, la rivalité se joue encore très souvent sur le terrain de la performance, de l’adrénaline… et des concours de celle qui a la plus grosse (puissance, vitesse, accélération, ce que vous voulez).

Tesla n’échappe pas à la règle, et l’une des caractéristiques qui ont fait le succès de la marque est sa capacité d’accélération véritablement phénoménale, pratiquement inégalée depuis. Si vous faites un tour sur YouTube, vous trouverez des centaines de vidéos montrant des « drag races », ces courses d’accélération en ligne droite dans lesquelles des Tesla Model S P100D ou Model 3 Performance pulvérisent méthodiquement toutes leurs rivales sur un 0-100 départ arrêté, y compris les plus huppées, comme des Ferrari, Lamborghini, Porsche Turbo ou McLaren.

Bref, en matière d’accélérations et de reprises, les meilleures Tesla laissent sur place à peu près tout ce qui roule.

Puis la Porsche Taycan est arrivée, avec une promesse de performances également époustouflantes, notamment avec la version Turbo S, censée rivaliser avec la Tesla Model S en accélération brute, en restant toutefois très légèrement en retrait. Sauf que l’on sait que Porsche a toujours eu pour tradition de légèrement minimiser les performances de ses bolides, et que les essais par la presse auto montrent souvent des chronos meilleurs que ceux annoncés officiellement sur les fiches techniques.

On était impatient de juger sur pièce, loin du bullshit marketing officiel (ou semi-officiel) avec une vraie confrontation sur terrain neutre, mettant en scène la meilleure Tesla et la meilleure Taycan sur un départ arrêté, mais aussi d’autres épreuves, comme des tours de circuit avec le même pilote à bord lors d’une même session, entre autres.

La Porsche devant la Tesla

C’est la chaine de TV allemande TN Now qui s’y est collée à l’occasion des premiers essais officiels de la Porsche Taycan, dans cette vidéo. Le test ne comporte malheureusement que deux épreuves mais il permet de se faire une première idée sur les performances comparée des deux rivales : une épreuve de gymkhana et une épreuve d’accélération. Le tout sur piste détrempée, ce qui pimente un peu plus la confrontation.

Pour ce que l’on peut en voir, et avec toutes les réserves que l’on peut émettre vis-à-vis de ce genre de duel (reportage en allemand que je ne pratique pas, journalistes allemands, chaine allemande, donc éventuel soupçon de biais), la Porsche sort vainqueur de ces deux épreuves, avec une meilleure tenue de piste et une meilleure accélération, cette dernière épreuve semblant avoir été répétée plusieurs fois car la Tesla a visiblement raté son premier départ. Ce qui ne change rien au verdict : même quand la Porsche part légèrement en retrait, elle remonte et dépasse la Tesla, ceci grâce à son couple et la gestion de sa puissance plus « sportive ». Certainement aussi grâce à une meilleure motricité sur le mouillé.

Attendons d’autres confrontations dans d’autres conditions pour en tirer des conclusions définitives. Toujours est-il que les deux soeurs ennemies prouvent qu’elles en ont sans le ventre, et que la Taycan a bien rejoint la Tesla au sommet de l’élite automobile quand il s’agit de performances brutes. Joli travail.

Pour voir le duel, rendez vous ici, lancez la vidéo puis cliquez sur l’onglet 2 en bas à gauche et allez directement à 12:05.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply