Voici la nouvelle attestation de déplacement officielle à utiliser à partir de ce samedi : téléchargez-la ! – ladepeche.fr

Spread the love

l’essentiel L’allègement du confinement débute ce samedi 28 novembre. Les commerces non essentiels peuvent rouvrir et les déplacements pour l’activité physique et les loisirs s’étendent à 20 km et pour une durée de 3 heures. La nouvelle attestation de déplacement dérogatoire a été mise en ligne dans la nuit.

Après un mois de confinement, l’allègement commence ce samedi. Si le confinement reste la règle jusqu’au 15 décembre, plusieurs mesures sont assouplies conformément aux annonces d’Emmanuel Macron mardi dernier. Et l’attestation de déplacement dérogatoire reste indispensable pour tout déplacement : imprimée, sur papier libre ou téléchargée sur votre téléphone.

Une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est nécessaire. Elle a été mise en ligne la nuit dernière sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application TousAntiCovid. Vous pouvez aussi la télécharger avec ladepeche.fr ci-dessous.

Nouvelle attestation de déplacement by deskwebDDM on Scribd

Ce qui change sur l’attestation

Avec la réouverture des commerces à partir de ce samedi, la notion de “fournitures de première nécessité” a disparu. Elle est remplacée par “déplacements pour effectuer des achats de bien, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes ou les livraisons à domicile”. La case à cocher est toujours la n°2.

Les lieux de culte font leur apparition sur la nouvelle attestation. La jauge est limitée à 30 personnes au maximum. Pour vous rendre à l’église, à la synagogue, à la mosquée ou au temple, vous devez cocher “déplacements pour se rendre dans un lieu de culte”. C’est aussi la case n°2

Finies les activités physiques d’une heure et un kilomètre. Les activités physiques sont maintenant étendues à un rayon de 20 km autour de votre domicile pour une durée de 3 heures maximum. La nouvelle attestation mentionne un “déplacement en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels”. C’est la case n°6.

Un QR code menant au téléchargement de l’application TousAntiCovid figure sur la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire.

Ce qui ne change pas sur l’attestation

Les autres motifs de déplacements autorisés restent inchangés et figurent toujours sur l’attestation de déplacement dérogatoire :

  • entre le domicile et le lieu de travail ou de formation (case n°1)
  • pour un rendez-vous médical (case n°3)
  • pour un motif familial impérieux, aider un proche, garder des enfants (case n°4)
  • personnes en situation de handicap et leurs accompagnants (case n°5)
  • pour une convoation judiciaire et se rendre dans un service public (case n°7)
  • participer à des missions d’intéret général (case n°8)
  • aller chercher les enfants à l’école et à leurs activités périscolaires (case n°9)

Peut-on toujours utiliser l’ancienne attestation ?

Cette nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est la nouvelle attestation à utiliser. Si vous utilisez l’ancienne au cours du week-end, les policiers et les gendarmes ont reçu des consignes de clémence. “Les forces de l’ordre feront preuve de pédagogie et de discernement en cas de présentation de l’ancienne attestation”, indique à La Dépêche le service communication du ministère de l’Intérieur. 

Pas de changement pour les autres attestations

Les autres attestations de déplacement, le justificatif de déplacement scolaire – qui équivaut à une attestation permanente pour emmener et aller chercher vos enfants ou petits-enfants à l’école – et le justificatif de déplacement professionnel restent identiques.

Jusqu’à quand faut-il utiliser l’attestation ?

Les attestations de déplacement et justificatifs de déplacements sont à utiliser au moins jusqu’au 15 décembre 2020. En cas de déplacement non-autorisé, le montant de l’amende reste fixé à 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours, elle passe à 200 euros. Lors d’une double récidive, vous risquez six mois de prison et 3750 euros d’amende.

Leave a Reply