Voici à quoi l’interface d’Android 12 pourrait ressembler

Spread the love

La version stable d’Android 12 ne sortira pas avant plusieurs mois. Cependant, normalement, Google proposera aux développeurs de tester cette nouvelle mouture du système d’exploitation en preview dès ce premier semestre. D’ailleurs, la firme de Mountain View pourrait même lancer une première preview d’Android 12 dès ce mois de février.

En tout cas, en attendant la sortie de la première preview d’Android 12 (une version instable qui permettra de découvrir certaines nouveautés), de nombreuses rumeurs circulent déjà au sujet de cette mouture du système d’exploitation. Et cette semaine, le site XDA publie des images qui nous donnent peut-être un premier aperçu de la nouvelle interface qu’aura le système d’exploitation Android.

D’après XDA, ces images, des maquettes, proviennent d’un document qui a fuité en ligne. Et bien que le site ne puisse pas attester de son authenticité, celui-ci indique que des éléments portent à croire qu’il s’agit bien d’images extraites de documents produits par Google (il s’agirait de documents fournis par Google à ses partenaires pour donner un aperçu d’Android 12).

Quelles sont les nouveautés ?

D’après les images partagées par XDA, Google aurait imaginé d’importantes modifications pour l’interface des notifications. Tout d’abord, le fond devient opaque, et devrait changer de couleur en fonction du thème ou du mode (sombre ou clair) choisi par l’utilisateur.

L’apparence des notifications a changé, avec des coins plus arrondis. Et le nombre d’icônes présentes dans les paramètres rapides a été réduit, ce qui permet d’afficher des icônes plus grandes.

Sinon, l’affichage de la date et de l’heure a été déplacé. Et visiblement, Google a prévu une nouvelle fonctionnalité pour aider les utilisateurs d’Android à protéger leurs vies privées : une icône représentant la caméra et le micro sur le coin supérieur à droite.

Cette icône permettrait à l’utilisateur d’être notifié lorsque la caméra et/ou le micro sont utilisés. Puis, en appuyant dessus, l’utilisateur pourra même savoir quelles apps sont en train d’utiliser la caméra et le micro.

Bien entendu, pour le moment, il ne s’agit que de rumeurs. Mais en tout cas, afin que les smartphones Android restent compétitifs face à l’iPhone 12 et face à iOS 14, Google a tout intérêt à proposer des nouveautés pertinentes sur la prochaine mouture de son système d’exploitation.

Des petites fonctionnalités qui améliorent l’expérience de l’utilisateur

Précédemment, nous avons relayé d’autres rumeurs concernant les nouveautés d’Android 12. Par exemple, d’après une source, cette nouvelle mouture de l’OS permettrait de partager plus facilement les mots de passe Wifi, grâce à une nouvelle fonctionnalité de Nearby Share.

Sinon, pour les gamers, Android 12 pourrait se doter d’un meilleur système de vibration. En substance, Google permettrait aux développeurs de jeux vidéo de mieux contrôler les vibrations du smartphone.

Alors qu’actuellement, les API d’Android ne permettent que d’activer ou de désactiver les vibrations, celles d’Android 12 permettraient aux développeurs de contrôler l’amplitude de ces vibrations.

Un équivalent de la fonctionnalité anti-traceurs d’iOS 14

Actuellement, Apple s’apprête à secouer le monde de la publicité. En effet, via une mise à jour qui devrait être lancée au début du printemps, la firme de Cupertino va lancer une fonctionnalité qui obligera les développeurs d’apps à demander le consentement de l’utilisateur avant d’accéder à un identifiant appelé IDFA.

Il s’agit d’un identifiant qui, comme les cookies tiers, peut aider réseaux publicitaires à suivre les activités entre plusieurs apps, et donc à rendre l’expérience publicitaire plus pertinente.

Et actuellement, une rumeur circule au sujet d’une fonctionnalité similaire qui serait en cours de développement pour Android. En substance, Google développerait un équivalent de la fonctionnalité contre les traceurs d’iOS 14. Cependant, la firme de Mountain View (dont la principale source de revenus est la publicité en ligne) voudrait imposer des règles moins strictes. D’autre part, Google voudrait s’assurer que les développeurs d’apps puissent continuer à monétiser leurs applications via la publicité, tout en respectant mieux la vie privée des utilisateurs.

D’ailleurs, il est à rappeler que Google s’est déjà engagé à bannir les cookies tiers utilisés pour le ciblage publicitaire de son navigateur Chrome. Cependant, avant de procéder à cela, il devra d’abord proposer une alternative à ces cookies qui permettra aux sites web de continuer à gagner de l’argent via la publicité.

Leave a Reply