Vœux d’Emmanuel Macron : un discours annoncé comme volontariste et optimiste mais sans échapper au “merdier” d – franceinfo

Spread the love

Emmanuel Macron adressera ses vœux aux Français, vendredi 31 décembre à 20h, à moins de quatre mois de la présidentielle et alors que la France est frappée par une nouvelle vague épidémique. Dans son allocution, le président ne pourra d’ailleurs pas éluder le sujet sanitaire, selon différentes personnalités du “camp Macron” consultées par franceinfo. “Les jours prochains s’annoncent comme un tel merdier qu’il ne va pas pouvoir y échapper“, lâche un de ses amis. Dans ces conditions, “il est très difficile de tracer des perspectives“, craint pour sa part un ténor de la majorité.

L’Elysée assure pourtant que l’allocution de ce soir ne sera pas phagocytée par le dossier sanitaire. Un parlementaire résume par avance le probable message : “Bien sûr, la guerre n’est pas finie, il faut s’adapter tous les jours, mais ce n’est pas le moment de se relâcher“. L’année qui s’achève n’a pas été un jour sans fin, ajoute Stanislas Guerini, le patron de La République en marche. Selon lui, grâce au vaccin et grâce aux plans de relance, la situation a radicalement évolué en un an et “c’est le moment de se le dire“.

Dans le “camp Macron”, on promet un discours volontariste, optimiste. “Il doit répondre à la lassitude” des Français, conseille l’un de ses plus fervents partisans, selon qui “le pays peut sortir plus fort de la crise“. Le président s’attachera à nouveau à démontrer que “les solutions sont nationales et européennes“, à la veille du début de la présidence française de l’Union européenne.

Ces vœux sont aussi les derniers du mandat pour lequel Emmanuel Macron a été élu en 2017. Chaque mot du président sortant, qui ne s’est pas encore déclaré candidat à la prochaine présidentielle, sera donc scruté. “Il a des fourmis dans les jambes“, confie un proche, selon qui l’actuel chef de l’État tient très à distance l’idée que ces vœux puissent être les derniers. “Se le dire n’est pas son genre, il est très serein“, ajoute cette source. Cela dit, personne dans son entourage ne mise sur une annonce de candidature ce soir.

En revanche, il serait “étonnant de ne pas mentionner” l’échéance présidentielle, estime un membre historique de la République en marche. Pour lui, un président qui fixe les enjeux de 2022 ne peut pas faire l’impasse sur ce moment de choix. “On verra le président d’un second mandat, ce qui n’est pas la même chose qu’un candidat“, prédit un soutien, qui rappelle qu’Emmanuel Macron “s’est toujours projeté sur 10 ans, et que la fin du quinquennat en avril ne l’a pas empêché de lancer son plan France 2030“. Un vieil ami d’Emmanuel Macron assure qu’“il trouvera la formule pour dire aux Français, sans se déclarer, qu’il ne les abandonnera pas et qu’il les aime”. Ce qu’il a déjà beaucoup fait lors de sa longue interview il y a deux semaines, sur TF1.

Leave a Reply