Visé par des courriers malveillants, le maire de Rezé (Loire-Atlantique) a été retrouvé pendu dans sa mairie – La Montagne

« Le suicide ne fait aucun doute: il a laissé des lettres pour ses proches et des instructions pour les obsèques », a indiqué à l’AFP le parquet de Nantes. 

Selon le procureur de Nantes Renaud Gaudeul, le chef de cabinet du maire avait pris contact avec le parquet « il y a trois jours », afin de signaler que le maire et « plusieurs membres de son entourage », avaient récemment reçu des courriers malveillants « relatifs pour l’essentiel à sa vie privée et pouvant être considérés comme diffamatoires ». 

« Le parquet a alors été indiqué que le maire pouvait naturellement déposer plainte pour ces faits et qu’il pouvait bénéficier du dispositif de suivi renforcé des plaintes mis en place au parquet de Nantes », a ajouté le procureur.

Les maires sont de plus en plus pris pour cibles

L’édile n’avait finalement pas déposé plainte.
Hervé Neau, 58 ans, avait été élu maire de Rezé en juillet 2020, après avoir conduit la liste « Rezé citoyenne”, peut-on lire sur le site de la mairie, qui a mis en place une cellule psychologique pour les agents et élus municipaux. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *