Violences sexuelles sur mineurs : Macron veut «adapter notre droit» pour punir les agresseurs – Le Parisien

Spread the love

« On est là. On vous écoute. On vous croit. Et vous ne serez plus jamais seules. » Face à la récente mobilisation contre le tabou de l’inceste suite au témoignage choc de Camille Kouchner qui a libéré la parole, le président de la République a souhaité assurer de son soutien toutes les victimes de violences sexuelles sur mineurs. « La honte aujourd’hui change de camp », veut croire Emmanuel Macron, qui a publié une vidéo sur son compte Twitter. Et de prévenir : « Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs », avant d’annoncer une série de mesures à venir.

« Des vies brisées dans le sanctuaire d’une chambre d’enfant. Des enfances volées lors de vacances en famille, ou de moments qui auraient dû être innocents et ont conduit au pire. Aujourd’hui, la parole se libère. Grâce au courage », constate le chef de l’Etat.

VIDÉO. Inceste : « Nous ne laisserons aucun répit aux agresseurs », prévient Emmanuel Macron

« Ces témoignages, ces paroles, ces cris, plus personne ne peut les ignorer. Contre les violences sexuelles faites à nos enfants, c’est aujourd’hui à nous d’agir », estime-t-il également.

« Adapter notre droit »

Le président annonce ainsi vouloir « adapter notre droit » afin que ces actes sur mineurs, généralement révélés des années après qu’ils aient été commis – alors même que les victimes ont parfois refoulé leurs souvenirs – ne soient plus impunis. « Il nous faut adapter notre droit pour mieux protéger les enfants victimes d’inceste et de violences sexuelles », a précisé le chef de l’Etat, en indiquant avoir demandé au garde des sceaux Eric Dupont-Moretti et au secrétaire d’Etat à l’Enfance et aux Familles Adrien Taquet « de mener une consultation qui devra déboucher rapidement sur des propositions ». Cette dernière devrait commencer dès lundi à la chancellerie.

Dépister dans les écoles et collèges

Emmanuel macron annonce en outre « deux rendez-vous de dépistage et de prévention contre les violences sexuelles faites aux enfants – l’un au primaire, l’autre au collège – seront mis en place pour tous, dans le cycle de visites médicales obligatoires existantes ». Par ailleurs, pour « accompagner la reconstruction », les « soins psychologiques des enfants victimes de violences sexuelles seront remboursés ».

PODCAST. L’affaire Olivier Duhamel : le livre choc de Camille Kouchner qui brise le tabou d’un inceste

Emmanuel Macron indique aussi qu’une mission pour « recueillir les témoignages et protéger les victimes » est confiée à Edouard Durand, juge des enfants, et Nathalie Mathieu, directrice d’une association spécialisée.

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

Depuis la sortie du livre choc de Camille Kouchner, qui accuse son beau-père Olivier Duhamel d’abus sexuels sur son frère jumeau, les associations d’aide aux victimes constatent une hausse des appels. Sur Twitter notamment, des centaines de témoignages affluent via le hashtag (mot-clé) #MeTooInceste.

Leave a Reply